ActualitésNation

Conseil des ministres de la SADC: Antipas Mbusa attendu à Luanda ce dimanche

Du 03 au 11 mars 2024, plusieurs experts des Etats membres participent aux travaux préparatoires du Conseil des ministres de la Communauté de développement de l’Afrique australe -SADC- à Luanda, capitale de la République d’Angola. Ces travaux sont axés sur le thème général: «Le capital humain et financier vecteur principal de l’industrialisation durable de la région de la SADC à l’intercontinental». Le programme prévoit, du 10 au 11 mars, des réunions du Conseil des ministres qui se clôtureront par une réception offerte par le président du Conseil, en l’occurrence le ministre angolais des Relations extérieure, Tete Antonio.

«Cette réunion va débattre de 7 points, notamment l’état des finances, la mise en place du programme régional en faveur des jeunes de la SADC et les questions diverses où la RD-Congo a fait un point d’information sur sa volonté de devenir membre de la troïka de l’organe en août 2024», rapporte-t-on. Et d’ajouter: «la République démocratique du Congo est fortement représentée et l’arrivée de son ministre d’État en charge de l’Intégration régionale, Antipas Mbusa Nyamwisi, est annoncée à Luanda, le dimanche 10 mars, pour participer au Conseil des ministres de la SADC».

La Communauté de développement de l’Afrique australe a pour principaux objectifs de réaliser des objectifs de développement économique, d’établir la paix et la sécurité, de favoriser la croissance économique, de réduire la pauvreté, rehausser le niveau et la qualité de vie du peuple de l’Afrique australe et d’appuyer les défavorisés sociaux par le biais de l’intégration régionale. Ces objectifs seront atteints grâce à une intégration régionale approfondie, des principes démocratiques consolidés et un développement équitable et durable. Ces objectifs généraux de la SADC sont définis à l’article 5 de son Traité de la SADC. En sa qualité de pays membre, la RD-Congo, confrontée à la guerre d’agression lui imposée par le Rwanda, bénéficie du soutien militaire de la SADC.

Cette organisation régionale a déployé une force militaire avec un mandat offensif pour combattre le RDF/M23 qui occupe quelques territoires RD-congolais en déployant des missiles sol-air, entre autres Rutshuru et Masisi. Cette force s’appelle la Mission de la SADC en RD-Congo -SAMIRRDC. En dépit de l’opposition du Président Paul Kagame qui avait écrit au Président de la Commission Paix et Sécurité de l’Union africaine -UA-, Moussa Faki, sollicitant que cette force ne soit pas déployée en RD-Congo, celui-ci a appuyé le déploiement de la SAMIRRDC chargée de combattre le RDF/M23.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page