Actualités

Christian Mwando reste dans Ensemble pour la République: la presse salue un homme de parole et de conviction

La presse parle encore sur la récente sortie de Christian Mwando Nsimba Kabulo, ministre d’État en charge du Plan dans le gouvernement de l’Union sacrée, qui est en train de marquer la vie politique de par sa fidélité à ses idéaux et sa loyauté à son parti politique, Ensemble pour la République de Moïse Katumbi.

Contrairement à certains de ses collègues ministres et désormais anciens compagnons du parti qui ont traversé la rue ou pris leur indépendance en allant créer chacun sa propre formation politique mais en gardant les portefeuilles attribués à Ensemble pour la République au sein du gouvernement de l’Union sacrée, Mwando a juré faire la politique autrement.

Prié de dire s’il va, lui aussi, partir d’Ensemble pour la République au profit de son propre parti, Mwando a eu ces mots honnêtes pour couper court: “Je pense que la politique dans notre pays doit quand-même se faire autrement. Je suis venu au gouvernement de la République pour le compte d’Ensemble pour la République. Si je dois quitter Ensemble pour la République ou créer un autre parti politique, je dois d’abord céder mon mandat parce que c’est ça la règle. Je suis ici -NDLR: au gouvernement- pour le compte d’Ensemble pour la République dans la coalition Union sacrée”.

À ceux qui pensent se réfugier derrière l’argument qu’ils sont “ministres du pays” pour justifier leur inconstance et comportement déloyal, Mwando a cette réplique cinglante: “Je suis ministre du pays dans le cadre des négociations de la coalition Union sacrée dans le quota d’Ensemble pour la République. Je ne peux donc pas commencer à faire des choses pour dire que moi je quitte Ensemble pour la République et je garde quand-même le quota au niveau du gouvernement. Ce ne serait pas correct”.

Puis encore: “Je suis un homme de parole. Je suis membre d’Ensemble pour la République. Le jour que je quitte Ensemble pour la République, je commence par céder mon fauteuil, qui m’a été confié par le Chef de l’État sur recommandation de mon parti politique. Je reste et je suis membre d’Ensemble pour la République et je suis loyal à mon groupe politique”.

Avec son père, feu Charles Mwando Nsimba, ancien ministre de la Défense nationale et ancien 1er vice-président de l’Assemblée nationale sous Joseph Kabila, Christian Mwando avait démissionné de son poste de ministre provincial des Finances et Budget de l’ex-Katanga lorsqu’il avait jugé bon de rallier l’Opposition via G7, regroupement politique proche de Moïse Katumbi. Hier comme aujourd’hui, Christian Mwando sait rester droit dans ses bottes. La presse, à l’unanimité, salue la constance de cet homme de parole et de conviction.

YA KAKESA

Articles similaires

Fermer
Fermer