ActualitésDossier spécial électionsNation

RDC : La CENI invité les députés et sénateurs à sensibiliser la population sur l’enrôlement

Le président de la Centrale électorale en RD-Congo, Denis Kadima Kazadi, a animé, dans la salle abbé apollinaire Malumalu, au siège de cette installation d’appui à la démocratie, un cadre de concertation avec les députés et les sénateurs, sur la première aire opérationnelle sur le démarrage de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs prévue pour ce 24 décembre 2022, dans leur circonscription électorale. Il était entouré des membres du bureau et de la plénière.

«La CENI a prévu d’enrôler plus de 18 millions d’électeurs durant 30 jours, dans la première aire opérationnelle qui comprend notamment la province du Kongo-Central, Kwilu, Kwango, Maï-Ndombe, Équateur, Nord-Ubangi, Sud-Ubangi, Tshuapa, Mungala et la ville de Kinshasa», a fait savoir Denis Kadima, président de la CENI.

A cette occasion, il a, dans son allocution, exprimé sa gratitude aux représentants du peuple et des provinces pour avoir doté son institution du cadre légal. Ce qui a permis également à la CENI de poursuivre harmonieusement l’exécution de sa feuille de route dont les grandes lignes sont reprises dans le calendrier électoral. À l’heure actuelle, la CENI a déjà réceptionné 22 mille Kits d’enrôlement sur les 30 mille attendus. Présentement, elle procède au déploiement des matériels à l’intérieur du pays, pour entamer l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans quelques jours, conformément à son calendrier.

S’agissant de la cartographie des centres d’inscriptions, Denis Kadima a rassuré que la CENI a pris en compte les observations et les recommandations des parties prenantes, lors de l’actualisation de ladite cartographie. Concernant la durée de 30 jours de l’enrôlement dans chaque aire opérationnelle, il a invité les députés et sénateurs à mobiliser la population dans leurs différentes juridictions, car la prolongation du délai s’avère moins probable pour chaque aire opérationnelle.

Pour sa part, le rapporteur de la CENI, Patricia Nseya Mulela, a salué l’implication des parlementaires au processus électoral en cours. Elle a en outre réaffirmé la ferme détermination de la nouvelle équipe dirigée par Denis Kadima à organiser les élections dans le délai constitutionnel. Le secrétaire exécutif national, Thotho Mabiku, a, quant à lui, explicité le contexte dans lequel la CENI a procédé à l’actualisation de la cartographie des centres d’inscription, en s’appuyant sur les données statistiques, pour démontrer l’ajustement graduel qui s’est opéré sur l’ensemble du pays. Les parlementaires ont eu droit à une séance de simulation, au cours de laquelle ils ont expérimenté les innovations contenues dans le nouveau dispositif de vote, notamment l’utilisation de l’application mobile de la CENI, dénommée «pré-enregistrement des électeurs rapide -PreRap-Ceni».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page