ActualitésSondage

Bongongo, Lumeya et She Okitundu au top des ministres du social

Contrairement à ses habitudes de réaliser des enquêtes, Echos d’Opinion n’est pas allé poser des questions directement à la population. Il s’est contenté de recourir aux précédents sondages pour analyser, à la lumière des résultats obtenus, et dégager la manière dont les RD-Congolais résidant au pays et ceux de l’étranger avaient apprécié la prestation de chaque membre de l’Exécutif national dans la sphère de ses responsabilités. Comme quoi, le présent sondage est le condensé des trois sondages réalisés durant l’année 2017 sur les performances des membres du gouvernement issu de l’Accord de la Saint Sylvestre.
 
L’échantillon retenu ici est de 3000 sondés, soit la somme de trois échantillons figurant dans l’ensemble de sondages réalisés et publiés par Echos d’opinion en 2017 depuis la mise en place du gouvernement Bruno Tshibala. Dix ministres se distinguent parmi les autres dans leur travail. Michel Bongongo, ministre d’Etat à la Fonction publique arrive en tête de la liste. Il est crédité de 85% des suffrages pour avoir apporté des innovations dans la création de la Caisse des retraités de la Fonction publique et le dégèle de la mise en retraite par l’approche participative. Une situation qui a entrainé la promotion et le recrutement de manière à donner de l’emploi aux jeunes et à réduire le chômage avec l’appui de la Banque mondiale. Ainsi avec la réforme, la retraite ne sera pas considérée comme une sanction négative mais plutôt la juste récompense pour ceux qui ont servi avec fierté la nation. En second rang trône Lumeya Dhu Maleghi, ministres des Affaires foncières, qui rafle 78,8% de voix. Il a le mérite d’avoir réussi la sécurisation des propriétés et des propriétaires par l’utilisation des NTIC, la récupération des parcelles et concessions de l’Etat -plus de 20.000 ha- et le règlement sans parti pris des conflits fonciers. Le tout couronné par l’ouverture du guichet d’une banque dans tous les lieux où sont implantées des conservations foncières. Le vice-Premier ministre des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, glane 77,6% et se classe 3ème. Il est apprécié pour avoir redonné du tonus à la diplomatie RD-congolaise et réussi à convaincre la communauté internationale à procéder à l’évaluation de la présence de la MONUSCO afin de considérer cette question en termes d’efficacité des opérations et obtenir les résultats escomptés.
Crédité de 71,8%, Pierre Kangudia, ministre d’Etat au Budget, doit sa place à la revue à la hausse du Budget général de manière à atteindre les objectifs du gouvernement dans le délai aussi réaliste et de mobiliser les moyens pour la tenue des élections. Il en est de même du retour à la normale de la programmation de la paie des fonctionnaires et autres agents de l’Etat et la revue à la hausse du taux de change. Joseph Kokonyangi Witanene, ministre de l’Urbanisme et habitat, arrive en 5ème position. Il est crédité de 67% des suffrages. Son mérite est d’avoir traduit l’engagement du gouvernement à résoudre de manière sensible le déficit en logements sociaux. Objectif: créer des mécanismes appropriés devant permettre à chaque RD-Congolais d’avoir un logement décent. Ainsi, Kokonyangi a initié le projet de création d’un Fonds national de l’habitat -FONHAB- pour lever les financements nécessaires au bénéfice de la construction des logements. Emmanuel Ramazani Shadary, l’homme de coup sur coup, est classé 6ème avec 44%. Les RD-Congolais apprécient sa volonté d’éteindre les foyers de tension qui écument la RD-Congo par le dialogue en priorité plutôt que de recourir à une solution policière et judiciaire qui pourraient toujours intervenir en soutien. Il a pris en main la situation pour mettre fin au phénomène Kamuina Nsapu par le dialogue. En fac-similé le tableau récapitulatif des crédités.

O.M

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer