ActualitésNationSécurité

Beni: la Société civile décrète une ville morte ce lundi

C’est avec une grande douleur dans l’âme sur fond de peur redoutable que la Société civile a décrété une journée ville morte ce lundi 24 septembre sur toute l’étendue de la ville de Beni. Cette action citoyenne a été annoncée en signe de protestation contre l’insécurité qui sévit dans cette partie du territoire national ayant revêtu les allures de massacre des civils qui ne dit pas son nom.  Le président de la Société civile de Beni, Kizito bin Hangi, a lancé cet appel dimanche 23 septembre au lendemain d’une attaque des présumés ADF-NALU contre les quartiers de la commune de Ruwenzori ayant causé des pertes énormes en vies humaines et des dégâts matériels importants. Beni n’en finit pas de compter ses morts. La journée du lundi s’annoncé très chaude dans cette ville.
 
Le cauchemar des habitants de la ville de Beni, territoire portant le même nom, dans la province du Nord-Kivu, loin de se terminer. Selon les informations en notre possession, les assaillants présumés ADF-NALU ont fait incursion dans cette ville depuis samedi soir aux environs de 18h30’ jusqu’à 00h00’. Plusieurs témoignages recoupés concordent et laissent entendre que ces assaillants ont lancé leur attaque depuis les quartiers Kasinga, Paida, Kasanga-Paida, Kasabinyole jusqu’au TCB Mupanda.
Le bilan provisoire de cette énième attaque macabre est lourd. On parle de 20 civils et 5 militaires tués, 25 blessés également du côté des civils et militaires. Jusque-là, le bilan côté assaillants n’est pas encore donné comme les fouilles continuent. Selon les sources concordantes, outre les pertes en vies humaines, les dégâts matériels sont également importants, à savoir: 4 maisons incendiées, plusieurs véhicules se trouvant au TCB Mupanda endommagés. Ce n’est pas tout. On signale également que plusieurs passants rescapés ont reçu des balles et leur état de santé nécessite une prise en charge médicale en toute urgence.  Dans leur attaque, ces fugitifs ont pillé également plusieurs autres biens de valeur. On note également que  lors des accrochages avec les forces loyalistes qui les ont repoussés, ces présumés ADF-NALU ont enlevé des civils avec eux comme ils l’ont fait dans des attaques antérieures.
Les forces loyalistes à la poursuite des inciviques
Pour le moment, les forces loyalistes seraient à la poursuite de ces inciviques pendant que d’autres ont pris le contrôle des quartiers, victimes des attaques de ces assaillants.  Les attaques dans Beni ville et tout le territoire de Beni sont monnaie courante. Les assaillants profitent de l’accalmie pour semer la désolation dans ce coin du pays. A chaque fois, les forces loyalistes réagissent à ces attaques pour remettre de l’ordre.  En signe de protestation contre cette énième attaque, le président de la Société civile de Beni, Kizito bin Hangi, a lancé un appel à la ville morte dimanche 23 septembre sur toute l’étendue de la ville de Beni. L’attaque attribuée aux présumés ADF-NALU a visé les quartiers de la commune de Ruwenzori.
Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer