ActualitésEcofinNation

Au Sénat, la commission ECOFIN débute l’examen du projet de Budget 2023

15 jours sont accordés à la commission ECOFIN du Sénat pour finir l’examen en seconde lecture du projet de Budget exercice 2023 déjà adopté à la Chambre basse du Parlement à la hauteur d’USD 15,8 milliards. Au cours de la plénière du lundi 5 décembre dernier, les sénateurs ont confié ce projet de loi des Finances à la commission ECOFIN pour un examen approfondi, conformément aux prescrits des articles 125, 126 et 127 du Règlement intérieur du Sénat.

Pour le Président de la Chambre haute du Parlement, Modeste Bahati Lukwebo, le caractère urgent du travail de la commission ECOFIN se justifie par le fait que le Sénat doit travailler dans le sens d’améliorer ce projet de loi des Finances afin de doter la RD-Congo d’un budget à la grandeur de ses ambitions ce, avant la clôture de la session ordinaire en cours prévue le 15 décembre 2022, soit dans neuf jours.

En clair, chaque commission permanente de la Chambre haute du Parlement a été aussi invitée à envoyer un délégué aux travaux de la commission ECOFIN, en vue d’enrichir ce projet de loi des Finances sous examen. Pour sa part, la commission ECOFIN se montre ouverte à tous les sénateurs désireux d’apporter des amendements à cet important projet de loi. À cet effet, la commission ECOFIN a obtenu de la plénière du Sénat un délai de sept jours avant de revenir présenter son rapport le 12 décembre à la plénière.

Pour ceux qui ne savent pas, c’est depuis le 15 septembre dernier, lors de la rentrée parlementaire, que le gouvernement Sama Lukonde a déposé à l’Assemblée nationale le projet du Budget 2023 évalué à USD 14 milliards. Après son examen à la Chambre basse du Parlement, ce projet de Budget a été revu à USD 15,8 milliards.

Durant cette plénière du lundi dernier, les sénateurs ont également évoqué la question relative à la guerre dans la partie Est du pays. Modeste Bahati Lukwebo a condamné le massacre  perpétré la semaine dernière à Kashishe dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu par les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda.

OK

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page