ActualitésEnvironnement

Assemblée nationale: le DG de l’ICCN auditionné par la commission Environnement

Le patron de l’Institut congolais pour la conservation de la nature -ICCN- a séduit les membres de la commission Environnement, tourisme, ressources naturelles et développement durable par la clarté de son exposé.

La commission Environnement, tourisme, ressources naturelles et développement durable -ETRDD- de l’Assemblée nationale a auditionné, mardi 2 novembre 2021, le Directeur général ai de l’Institut congolais pour la conservation de la nature -ICCN-, Olivier Mushiete, sur les progrès de la mise en œuvre du projet d’aménagement de la Centrale hydroélectrique de Sombwe par la société «Kipay Investiment RDC», dans la province du Haut-Katanga. La localisation de la Centrale hydroélectrique par rapport au parc national de l’Upemba et les rapports existant entre elle et l’ICCN, l’impact socioéconomique et environnemental lié à la réalisation de ce projet étaient au centre des préoccupations de cette commission dont les députés Constantin Mbengele assure la présidence et François Nzekuye occupe le poste de 1er vice-président.

«Les rapports entre le projet et l’ICCN sont de toute évidence analogues à ceux existant entre l’ICCN et les différentes centrales hydroélectriques construites dans le parc national de Virunga, précisément à Mutwanga, Matebe, Luviro…», a calmement expliqué, dans son exposé, le DG Oliver Mushiete aux députés membres de la commission Environnement de l’Assemblée nationale.

A l’issue de son exposé en audition, le patron de l’ICCN a répondu à plusieurs questions des députés qui tenaient à être éclairés sur un certain nombre des sujets. Dans leurs interventions au débat, les élus nationaux ont posé toutes les questions dans le but de chercher l’éclaircissement aux problèmes soulevés par la population riveraine des parcs nationaux. Face à la diversité des interrogations qui allaient dans tous les sens, le DG ai de l’ICCN a sollicité un temps pour revenir rencontrer les préoccupations des membres de la commission ETRDD de l’Assemblée nationale. Il y a lieu de souligner que dans son exposé, Olivier Mushiete a fait savoir que l’impact socioéconomique et environnement lié à la réalisation de ce projet n’est plus à démontrer.

«Des avantages de ce projet vont dans les objectifs de la préservation et de l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines au parc. La production de l’électricité par le barrage hydroélectrique de Sombwe représente un enjeu de taille pour les provinces du Haut-Katanga et de Lualaba qui connaissent un déficit en énergie électrique aussi bien pour les populations riveraines des parcs et réserves naturelles apparentées que pour les industries minières de la région», a indiqué le DG de l’ICCN. Et de continuer: «parmi les opportunités qu’offre cette centrale hydroélectrique de Sombwe, nous avons la mise en place des alternatives de développement par l’implication des petites industries de transformation des produits agro-pastoraux, la création des emplois des jeunes et la qualité de conservation pour appuyer la gestion courante du complexe Upemba Kundelungu, la réhabilitation et le développement de manière appropriée des domaines de chasse et réserves naturelles du bassin de la Lufira».

Bien que le DG reviendra pour rencontrer les préoccupations soulevées par les députés lors du débat général, la commission Environnement a été satisfaite de la prestation du patron de l’ICCN. Et le président de ladite commission, le député Constantin Mbengele l’a bien souligné.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page