ActualitésDossier à la UneNation

APK: Ngobila face aux députés ce lundi

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, rentre ce lundi 16 décembre à l’Assemblée provinciale de Kinshasa -APK-, pour répondre aux préoccupations des élus provinciaux soulevées jeudi 12 décembre lors de la présentation de l’édit du budget de la ville, exercice 2020. Il avait sollicité une durée de 72 heures pour mieux se préparer avec ses services, en vue de fournir des réponses claires et précises aux différentes questions des élus de Kinshasa. Avec un budget de FC 911 milliards, Gentiny Ngobila et son gouvernement entendent exécuter des actions de nature à réduire progressivement les fragilités observées dans la ville, de sorte que Kinshasa arrive à offrir à ses habitants, un espace de bien-être. Dans son discours, jeudi dernier à l’APK, le premier citoyen de la ville a souligné que ce projet de budget soumis à l’examen, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la tranche pluri annuelle 2020-2022 du programme d’actions prioritaires de mise en œuvre du programme quinquennal 2019-2023. Il a rappelé que le gouvernement provincial de la ville de Kinshasa a été investi sur base du programme quinquennal 2019-2023, lequel est axé sur la vision «Kinshasa bopeto par tous et pour tous, pour une métropole attractive, rayonnante et résiliente, offrant un cadre de vie axé sur le mieux-être des Kinoises et Kinois». Ce programme qui s’aligne sur le contexte du développement économique et social du pays axé sur les Objectifs du développement durable -ODD-, tel que matérialisés dans la vision et les idées forces du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi, s’articule autour de cinq principaux axes stratégiques: l’amélioration de la gouvernance dans la ville de Kinshasa et le rétablissement de la sécurité; le développement et la diversification des activités économiques, la promotion de l’entrepreneuriat féminin et la création des emplois, surtout pour les jeunes; l’assurance du développement urbain; l’amélioration de la qualité et l’accès aux services sociaux de base; la protection de l’environnement et l’assainissement de la ville. Selon l’actuel locataire de l’Hôtel de ville de Kinshasa, il s’agit, pour son gouvernement provincial, d’aligner son action sur les grandes orientations du gouvernement de la République, de manière à assurer la cohérence dans la mise en œuvre des projets de développement du gouvernement central et ceux du gouvernement provincial, en mettant en relief les particularités de la ville de Kinshasa. C’est dans cette optique qu’il a invité le gouvernement national à organiser, comme par le passé, l’atelier d’harmonisation des projets des secteurs prioritaires à retenir entre les provinces et le gouvernement central.

Différentes sources des recettes

Ce budget de la ville de Kinshasa de l’exercice 2020 sous l’approbation des élus, est présenté en équilibre, en recettes et en dépenses, à FC 911 milliards 334 millions 409 mille 657. Comparé au budget de l’exercice 2019 qui s’élevait à FC 556 milliards 845 millions 819 mille 955, il se dégage un écart de FC 354 milliards 488 millions 589 mille 702 qui représente un taux d’accroissement de 63,6%. A en croire Gentiny Ngobila, cette embellie est consécutive à l’espoir suscité par le nouveau gouvernement provincial qui se fixe pour objectif principal la maximisation des recettes. Par ailleurs, pour constituer cette enveloppe budgétaire, le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa mise entre autres sur les recettes  du budget général évaluées à FC 871 milliards 627 millions 101 mille 805 et celles des budgets annexes pour un montant de FC 39 milliards 707 millions 307 mille 852. Il compte aussi sur la quotité des recettes à caractère national revenant au Trésor urbain chiffrée à hauteur de FC 620 milliards 052 millions 439 mille 010; les  recettes propres de la ville évaluées à FC 244 milliards 614 millions 137 mille 795. Le gouvernement provincial de Kinshasa va aussi s’appuyer sur les recettes exceptionnelles au titre de dons et legs extérieurs projetés  pour un montant de 6 milliards 960 millions 525 mille, représentant le quart de 15 millions d’Euros à débloquer en 2020 par l’Agence française de développement -AFD- dans le cadre du projet To petola; tandis que les recettes des budgets annexes sont projetées pour l’ensemble des régies, marchés urbains et autres services concernés à FC 39 milliards 707 millions 307 mille 52. Si Gentiny Ngobila Mbaka arrivait à convaincre à travers ses éléments de réponses, c’est au terme de cette plénière que les députés provinciaux voteront pour ce budget exercice 2020.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer