Ahmad Ahmad dresse un bilan mitigé des nations africaines au mondial

0

Après l’échec des représentants africains à la Coupe du monde Russie 2018, le président de la Confédération africaine de football -CAF-, Ahmad Ahamad a, au cours d’un colloque organisé samedi 21 juillet dernier à Rabat, dressé le bilan sur la prestation des africains dans cette fête du ballon-rond. «Le bilan est maigre et inquiétant» a-t-il déclaré. Tout en faisant appel à un développement rationnel du football sur le contient.

 

Le président de la CAF a déploré les résultats des représentants africains à la Coupe du monde Russie 2018, avant  d’appeler à un développement rationnel du football sur le continent. C’était au cours d’un colloque organisé à Rabat samedi 21 juillet dernier.

«Le bilan est maigre et inquiétant» a-t-il déclaré à l’ouverture des travaux de la Conférence d’évaluation de la participation des nations africaines à la Coupe du Monde.

«Nos cinq représentants africains ont inscrit en quinze matches, seize buts dont un contre son camp. Contre vingt-six buts encaissés. Sur les quinze matches, les cinq nations africaines ont gagné trois matches, deux nuls et ont  perdu les dix autres. Aucune n’est parvenue à passer le deuxième tour» a rappelé Ahmad Ahmad, avant de s’interroger: «Pourquoi une telle déroute?».

Le président de la CAF a par ailleurs avancé les forces du football africain, avec des joueurs qui garnissent les clubs les plus prestigieux de la terre. Il a rappelé à l’assistance que le continent africain «est perçu comme un réservoir universel de talents».

En ce qui concerne le développement rationnel du football sur le continent, Ahmad a mis en exergue tout les «coaches d’expérience, légendes, spécialistes et experts». Avant d’insister sur la reprise immédiate du travail. «Sur notre continent, la ferveur du football est unique. Elle incarne une passion dévorante. Elle fait naître des moments de transe, de sublimation mais l’essentiel, les performances et les titres, ne sont pas au rendez-vous aujourd’hui», a-t-il poursuivi avant de conclure: «Il n’y a qu’une seule recette, une mise au travail immédiate et un développement rationnel depuis la base jusqu’au haut niveau. Dans ce dispositif d’évolution, l’engagement de la CAF sera total».

RGB

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom