RDC: Un agent du FPI met en garde les détracteurs de Kitebi

0

Les ennemis de la bonne gouvernance instaurée avec succès au Fonds de promotion de l’industrie -FPI- par le Directeur général Patrice Kitebi ne veulent pas désarmer. Ils poursuivent avec leurs entreprises de sape et intoxication contre l’actuel comité de gestion du FPI, l’accusant de tous les noms des oiseaux. Ces détracteurs ne sont d’autres qu’une catégorie d’agents du FPI qui ont choisi, pour des intérêts égoïstes, de distiller de fausses informations dans des réseaux sociaux, avec missionde nuire à l’actuel Directeur général du FPI. Épris de courage pour dénoncer le mal, un cadre du Fonds de promotion de l’industrie ayant requis l’anonymat, lève le ton via une lettre ouverte, pour alerter l’opinion sur une catégorie d’agents qui répandent des informations tronquées sur leur entreprise, alors que celle-ci est déjà remise sur le rail depuis l’avènement de Patrice Kitebi à sa tête. Ci-dessous, la lettre ouverte.

«Vous, agents doubles du ‘FPI’ qui volez les informations à la source, les triez et les déformez afin de véhiculer des mensonges pour tromper l’opinion et faire du sensationnel, sachez que vous ne faites que scier l’arbre qui vous abrite. La chute sera fatale.

Au lieu de vous concentrer à l’ouvrage comme tous les autres agents pour faire prospérer l’entreprise, vous avez opté pour l’espionnage et le mensonge. Vous avez la mémoire courte? Avant que l’actuel Comité de gestion ne vienne, la Direction financière était obligée de cacher des paiements à votre «vénéré frère» pour que nous soyons tous payés! Pourquoi ne pas avoir révélé ça dans la presse à cette époque? Qui ne savait pas que lorsque les paiements de la TPI locale de deux entreprises brassicoles étaient reçus, nous pouvions tirer un ouf de soulagement? Avez-vous la mémoire courte? Vous n’êtes pas contents de la justice qui règne au sein de l’entreprise? Hier, il fallait être un de vos lèche-bottes pour obtenir ce que vous considériez comme «faveur» -formation, mission, congé, etc. Aujourd’hui, vos cœurs sont gonflés parce que la justice règne. Des personnes que vous aviez terrorisées sont aujourd’hui responsabilisées, formées et vont même en congé. Ça vous ronge de savoir que vous n’avez plus personne pour prendre votre défense. Vos actions maléfiques vous conduiront dans l’abîme. Personne ne s’attend à ce que vous jetiez des fleurs à ceux qui ont travaillé durement pour redresser l’entreprise et la sauver de la faillite. Mais ce qui est difficile à  comprendre est que lorsqu’un digne fils du pays met de l’ordre dans une entreprise de l’Etat qui est un patrimoine commun à la suite des revendications du personnel et du rapport parlementaire publié en 2015, Il devient la cible des menaces parce qu’Il aurait touché aux intérêts de certaines personnes qui s’en croyaient propriétaires!

Votre clan à lui seul représente 10% de l’effectif de l’entreprise. Pourquoi vous ne voulez pas vous mettre au pas? Aujourd’hui, FPI égal à méritocratie et ça vous démange parce qu’au lieu de travailler, vous avez passé votre temps à danser. 

Nous qui sommes des observateurs avertis avions constaté que des faussaires excellant dans les magouilles avaient pris la place des diplômés RD-Congolais restés au chômage. Nul ne peut se prévaloir plus ou moins RD-Congolais qu’un autre. Aujourd’hui, le pays a besoin des hommes de bonne volonté capables de le mener au développement et c’est ce que nous vivons. L’actuel DG s’est toujours aligné sur les objectifs attendus par le Chef de l’Etat. Et c’est ça qui vous dérange. Il est malheureux de voir les mauvais gestionnaires d’hier se faire passer pour des donneurs de leçon au lieu de se taire et de rendre grâce pour n’avoir pas été poursuivi. Votre mentor est entrain de courir à sa propre perte. Son orgueil va l’emporter et vous qui continuez à le suivre comme des moutons de Panurge, êtes assis aux premières loges de sa chute fracassante.

Retenez que l’on reconnait une bonne gestion par le résultat observable par tous. «Les œuvres parlent d’elles-mêmes». Vous qui passez votre temps à écrire dans les réseaux sociaux en demandant au peuple d’ouvrir l’œil au lieu de donner le bilan de ce que vous avez fait pendant 8 ans d’exercice, le peuple commence à découvrir vos motivations. Menteurs que vous êtes, nous savons tous que le diable se sert aussi de la Sainte Bible pour séduire, tromper et détruire. L’opinion sait très bien que vos actions n’ont pas contribué à développer la RD-Congo. Au contraire, vous l’avez fait reculer en remplissant vos poches, en enrichissant vos familles et en appauvrissant le peuple RD-congolais.

Vous parlez des conditions d’octroi des crédits au FPI? Nous savons qu’elles sont connues de tous les promoteurs. Le grand problème c’est de réaliser le projet souscrit et de rembourser. Il n’est un secret pour personne aujourd’hui que beaucoup de débiteurs sont en difficulté de paiement car 30 ou 40% des fonds reçus par eux étaient cédés en rétrocommission. Secret de polichinelle.

Ce sont les promoteurs, les premières victimes de votre escroquerie qui en parlent. Vous et votre mentor aviez contribué à la destruction du tissu économique de notre pays.

Alors, continuez à mentir et à tromper. Mais, nous connaissons la vérité et la réalité. L’opinion vous connaît maintenant, puisque votre haine vous aveugle.

Les menaces et les flèches se retourneront contre vous! Ce que je crains le plus pour vous, c’est la sanction du Ciel! Alors faites très Attention !!!

Le puits étant fermé, il faut chercher un autre puits…

Un agent FPI averti et révolté