ActualitésDossier à la UnePolitique

Plainte contre Bahati: AFDC-A dénonce un complot ourdi

«C’est donc une plainte dilatoire et tendancieuse de l’AFDC-A/FCC et qui ne mérite à tous égards, aucune attention du Parquet près la Cour de cassation», a lancé la Conférence des présidents de l’AFDC-A, dénonçant un nouveau complot

L’aile dissidente du regroupement politique Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés -AFDC-A-, avec à sa tête Nene Ilunga Nkulu, ministre d’Etat en charge de l’Emploi, travail et prévoyance sociale, a déposé une énième plainte contre le sénateur Professeur Modeste Bahati Lukwebo pour faux et usage de faux.

Saisie de cette affaire, la Conférence des présidents de l’AFDC-A a, dans un communiqué officiel rendu public le 31 mai 2020 à Kinshasa et signé par Philippe Undji, communicateur et secrétaire national du regroupement, dénoncé une fuite en avant. La Conférence de présidents fustige une tentative de déformer la vérité, mieux un complot ourdi pour empêcher le bon déroulement de la procédure relative à la récupération des sièges parlementaires de ceux qui ont délibérément quitté l’AFDC-A en créant par dédoublement l’AFDC-A/FCC même si ces derniers temps, ils tentent de se renier. «C’est donc une plainte dilatoire et tendancieuse de l’AFDC-A/FCC et qui ne mérite à tous égards, aucune attention du Parquet près la Cour de cassation», a fait savoir la Conférence des présidents de l’AFDC-A dans son communiqué. Ce nouveau complot est, précise le communiqué, fomenté par ceux qui se croient au-dessus des lois de la République et qui appartiennent déjà à d’autres regroupements politiques.

La Conférence des présidents a également informé et rassuré l’opinion que toutes les pièces et tous les documents à conviction déposés tant à la Cour constitutionnelle qu’au Parquet général près la Cour de cassation sont authentiques, véridiques et vérifiables. Ci-dessous, le communiqué officiel de l’AFDC-A.

Tino MABADA

Articles similaires

Fermer
Fermer