ActualitésPolitique

Addis-Abeba: Sama représente Tshisekedi à l’investiture de Abiy Ahmed

Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a représenté le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo à Addis-Abeba à la cérémonie d’investiture du Premier ministre, Abiy Ahmed, à la tête du gouvernement de la République fédérale démocratique d’Éthiopie. Vainqueur des élections du 21 juin dernier avec le Parti de la prospérité -PP-, le Premier ministre, Abiy Ahmed, a prêté serment, le 04 octobre 2021, à Addis-Abeba, devant la présidente de la Cour suprême, Meaza Ashenafi, pour un second mandat de 5 ans.

Selon la presse de la Primature, conduisant la délégation RD-congolaise composée, entre autres de Christian Bushiri Ongala, conseiller principal du Chef de l’Etat au collège diplomatique, le PM Jean-Michel Sama Lukonde a présenté de vives félicitations du Président Félix-Antoine Tshisekedi et du peuple RD-congolais dans son ensemble, au gouvernement éthiopien, lui rassurant d’une collaboration sur le plan diplomatique entre les deux nations.

«Je suis venu ici à Addis-Abeba sur instruction de son Excellence Monsieur le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi qui, comme vous le savez, en sa qualité de président de l’Union africaine, a tenu à marquer sa présence à l’occasion de l’installation du gouvernement ici en République fédérale démocratique d’Éthiopie. N’ayant pas pu faire le déplacement, sa présence a été marquée par la personne, qui l’a représenté. Nous avons ici apporté le message de salutations au peuple frère d’Éthiopie, à la Présidente Mengistu Haile Mariam. Nous avons aussi apporté des messages de félicitations au Premier ministre, Abiy Ahmed, à l’occasion justement de l’installation de son gouvernement qui vient à l’issue des élections, qui ont été organisées dans tous les États fédérés qui constituent la République fédérale démocratique d’Éthiopie. Voilà le message que nous sommes venus apporter au nom de son Excellence Monsieur le Président de la République», a  affirmé Sama Lukonde. Et ce, avant de souhaiter bon vent à ce gouvernement, soulignant l’importance de la tâche qui l’attend. «Nous souhaitons bon vent à ce gouvernement qui a autant de défis à relever ici, vis-à-vis des attentes du peuple éthiopien», a-t-il dit.

Se confiant à la presse en marge de cet événement, le Conseiller principal du Chef de l’Etat au collège diplomatique, Christian Bushiri Ongala, a, pour sa part, insisté sur les relations bilatérales séculaires entre l’Éthiopie et la RD-Congo. Selon lui, en sa qualité de Président de l’Union africaine et au regard de ces liens historiques entre l’Éthiopie et la RD-Congo, le Président Tshisekedi ne pouvait pas être absent et ne pas envoyer une délégation de haut rang.

Puis: «Comme vous le savez, nous sommes arrivés ici pour accompagner le Premier ministre, qui représente le Président de la République, Chef de l’État, Président de l’Union africaine à cette cérémonie d’investiture. La République fédérale démocratique d’Éthiopie est un pays ami et frère avec lequel nous avons des relations historiques, des liens historiques qui unissent nos deux pays. Et le Chef de l’État ne pouvait pas être absent et ne pas envoyer une délégation de haut rang conduite par son Excellence Monsieur le Premier ministre. Il y a eu la participation de plusieurs Chefs d’État et de gouvernement africains. C’était une occasion pour notre délégation de prendre des contacts aussi et de renforcer des liens d’amitié notamment avec d’autres pays africains présents. Nous avons porté le message du Chef de l’État. Le Premier ministre a lu un discours à l’Assemblée, là où il y avait la cérémonie, à l’esplanade», a-t-il révélé. 

Christian Bushiri a également salué une journée et une mission à succès au regard des contacts établis à cette occasion, soulignant sa confiance dans le futur des relations en les deux nations. «Il y a eu des échanges en aparté. C’était une journée pleine. C’est tout à fait positif. Notre séjour ici en Éthiopie a été positif. Nous espérons poursuivre sur cette lancée dans des relations bilatérales qui vont suivre, parce qu’il y a eu des contacts qui ont été établis. Il faut maintenant implémenter et donc, suivre. Voilà l’objet de notre mission ici», a-t-il conclu.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer