Actualités

RDC: AAB fait sa rentrée, la 2ème force du FCC sur le pied de guerre

Avec 28 députés nationaux, 8 sénateurs, 3 membres au sein du gouvernement central, en plus de 48 députés provinciaux, Bienvenu Liyota et Boniface Balamage jurent d’accomplir la tâche avec détermination. Tout en réitérant leur soutien à la coalition, ils affichent leur détermination à faire passer tous les projets décisifs présentés dans les Chambres par le camp de Joseph Kabila durant la présente session… En ligne de mire: 2023!

C’est la deuxième force politique du Front commun pour Congo -FCC. Le regroupement politique Action alternative pour le bien-être et le changement -AAB- a célébré sa rentrée parlementaire samedi 10 octobre 2020 au Cercle hellénique de Kinshasa. Députés nationaux et provinciaux, sénateurs, membres du gouvernement et mandataires publics de ce regroupement ont répondu présents à cet événement exceptionnel. La tâche qu’il s’assigne tout au long de la session en cours est comparable à la guerre. Elle traduit tout autant la détermination de ses sociétaires à faire triompher leur camp politique.

Après avoir circonscrit l’événement du jour, le président en exercice Bienvenu Liyota Ndjoli a, à la manière d’un général, invité tous les hauts cadres à l’unité, à faire preuve de solidarité, de discipline et de cohésion au sein du regroupement. Il a insisté sur l’identité politique de AAB, laquelle est exclusivement celle du FCC, avant de réaffirmer la loyauté et le soutien tous azimut et inconditionnel au regroupement à l’endroit de l’autorité morale du FCC, plateforme chère à Joseph Kabila Kabange, Président de la République honoraire de la RD-Congo et sénateur à vie. Liyota a enfin réitéré le soutien du regroupement à toutes les institutions du pays ainsi qu’à la coalition FCC-CACH.

Déterminé comme jamais!

A son tour, Boniface Balamage, membre du collège des présidents de AAB et 2ème vice-président du Bureau de l’Assemblée nationale, a remercié les députés nationaux pour la discipline qui les a toujours caractérisés. Déterminé comme jamais, il a ensuite exhorté les uns et les autres au respect du mot d’ordre du FCC chaque fois que les consignes seront données, avant de terminer par leur donner la recommandation de soutenir toutes les réformes qui seront présentées par la majorité au sein de l’hémicycle. Poursuivant dans le même sens que son prédécesseur, John Tibasima, 2ème vice-président du Sénat, a argué que la majorité parlementaire doit demeurer unie et soudée autour de Joseph Kabila.

Actuellement, le regroupement AAB est la deuxième force du FCC. Il compte 28 députés nationaux, 48 députés provinciaux et 8 sénateurs. Ce qui lui donne l’occasion de venir immédiatement après le PPRD et l’UDPS aux bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat, où il occupe la deuxième vice-présidence, ainsi qu’au sein du gouvernement avec 3 membres gouvernements dont la vice-primature en charge du Plan, et 2 mandataires publics.

Au sein des institutions de la République, le regroupement AAB est respectivement représentée par Boniface Balamage Nkolo -2ème vice-président de l’Assemblée nationale-, John Tibasima -2ème vice-président du Sénat, Élysée Munembwe -vice-Premier ministre, ministre du Plan-, Jonathan Bialosuka -ministre de la Pêche et de l’élevage- et le Prof. Félix Momat -vice-ministre du Budget. Aussi, dans les entreprises publiques, le regroupement AAB a-t-il plusieurs mandataires, notamment le député national Bienvenu Liyota -PCA de la RVA et président en exercice du regroupement.

Par ailleurs, au sein des institutions provinciales, AAB aligne 17 ministres provinciaux, 9 membres du bureau des Assemblées provinciales, 1 vice-gouverneur au Nord-Kivu et 3 présidents des Assemblées provinciales au Haut-Lomami, Kinshasa et Tshopo. Pas besoin d’un dessin pour comprendre pourquoi AAB est sur le pied de guerre.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer