ActualitésSociété

À l’UPN, Thomas Luhaka clôture l’année académique 2019-2020 en RD-Congo

Thomas Luhaka, ministre RD-congolais de l’Enseignement supérieur et universitaire -ESU-, a clôturé officiellement, samedi 21 novembre 2020, à l’Université pédagogique nationale -UPN-, l’année académique 2019-2020 sur toute l’étendue de la RD-Congo. Le ministre Thomas Luhaka a, à cette occasion, rappelé aux uns et aux autres les missions de l’université qui sont celles de former l’élite intellectuelle capable de transformer la société, de mener la recherche scientifique et les services à rendre à la communauté. Selon lui, la mission que lui a été confiée par la haute hiérarchie du pays sur la base du programme du gouvernement adopté par la représentation nationale est de faire de la formation du supérieur la clé du changement et le principal ascenseur social en vue d’améliorer les conditions de vie de la population et assurer le développement du pays. «Nous avons entrepris de nous investir sur les activités susceptibles d’améliorer la qualité de la formation du cadre universitaire», a-t-il déclaré. Et de préciser: «il s’agit de la redynamisation et de l’appropriation du processus de la réforme de Licence-Master-Doctorat -LMD- avec l’appui du PEQPESU, de la valorisation de l’Assurance-qualité dans le secteur de l’ESU, du renforcement du rôle des organes d’administration de l’ESU qui constituent l’un des piliers de son action». Thomas Luhaka a par ailleurs fait savoir qu’il tient à la nécessité d’organiser les états généraux de l’ESU en RD-Congo dans la mesure où ceux-ci constituent, pour le moment, un forum national au cours duquel les parties prenantes du secteur échangent sur les raisons fondamentales et de financement en vue de préconiser des solutions durables face aux défis complexes que connait le pays. «Cette initiative ayant été approuvée par la haute hiérarchie de la République, l’état d’avancement de son organisation attend simplement son financement», a-t-il dit. Il a poursuivi que les principales innovations et résultats attendus desdites assises sont entre autres le recensement des efforts de la réforme entreprise, les curricula, la gouvernance, le système de création et d’essaimage d’établissements, les conditions de travail et de vie en milieux universitaires, la politique de coopération interuniversitaire et de financement. Avant de clore son propos, le ministre Luhaka a rassuré de trouver des solutions aux revendications du personnel de l’ESU. Les efforts, a-t-il indiqué, sont déployés par le gouvernement pour résoudre tant soit peu les revendications du personnel de son secteur contenues dans le cahier des charges des syndicalistes des services du secrétariat général de l’ESU. Il a également indiqué qu’une concertation est en cours avec les ministères de la Fonction publique et du Budget pour régler rapidement les différents dossiers. A cet effet, il a évoqué le dossier de manque à gagner des primes du personnel dont le gouvernement avait déjà répondu en partie ainsi que le remboursement de trop perçu des véhicules des professeurs qui sera examiné. Pour lui, le contexte de la Covid-19 qui a perturbé les activités académiques dont il avait l’obligation de mettre sur pied de concert avec les gestionnaires des établissements de l’ESU, un calendrier réaménagé en vue de clôturer en beauté l’année académique 2019-2020 en RD-Congo avant de saluer les différents comités de gestion des établissements qui ont respecté ce calendrier et les différents efforts fournis pour le fonctionnement de leurs établissements notamment le comité de gestion de l’UPN, chapoté par le recteur, le Pr Simon Masamba.

Parousia MAKANZU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer