ActualitésDossier à la UneNationSécurité

7 cadres de la BCDC et SCTP aux arrêts

Pour mettre fin au sentiment d’impunité généralisée de corruption et détournement des deniers publics, le Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, de blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, Luzolo Bambi Lessa, a ouvert 50 enquêtes concernant tous les services de l’Etat, à savoir sur les autorités actives et mandataires de l’Etat.
Dans cette action, 7 personnes issues de la Société commerciale des transports et des ports -SCTP- et de la Banque commerciale du Congo -BCDC- sont aux arrêts depuis jeudi 11 octobre au Parquet général de Kinshasa Matete, pour imitation de signature du Directeur général de la SCTP.
La correspondance du Spécial au Procureur général évoque comme griefs, le «détournement des deniers publics et faux en écriture, usage de faux, réprimés par les articles 145 et 124-126 du Code pénal Livre II».
Parmi les prévenus, il y a deux appartenant à la BCDC, à savoir Charlène Meta et Lotanga Ossako ainsi que six de la SCTP, notamment l’Inspecteur des avoirs financiers Matondo Luzolo, le conseiller juridique Mpengo Lokongo, l’inspecteur de la Trésorerie Visi Ntoya, le comptable réviseur Madjaliwa Djuma et le directeur de la Trésorerie Bangonda Lisele. La série continue. L’issue de ce dossier est très attendue. Par le passé, Luzolo Bambi a eu à déférer des présumés détourneurs des deniers publics devant le Parquet général.
Octave MUKENDI 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer