ActualitésSécurité

RDC : Près de 1100 miliciens de la FRPI/Ituri attendent d’être désarmés

Environ 1100 miliciens de la Force de résistance patriotique -FRPI- attendent d’être désarmés, a déclaré jeudi 14 mai 2020 la MONUSCO dans son document d’information parvenu à Africanews. Ces éléments sont installés depuis neuf mois dans le site de pré-cantonnement à Azita, à 5 km de Gety-État, chef-lieu de la chefferie de Walendu Bindi, en territoire d’Irumu, dans la province de l’Ituri à l’Est de la RD-Congo. Dans ledit document, la mission onusienne souligné qu’elle a remis, lundi 11 mai dernier, au gouvernement provincial de l’Ituri deux sites devant servir pour le désarmement et la démobilisation des éléments de la FRPI, érigés aux villages de Kataratsi et Kazana. Selon la source, la remise de ces sites marque une avancée dans le processus de l’Accord de paix signé à Gety entre le gouvernement et la FRPI. La MONUSCO indique en outre que le site de Kazana, situé à une quarantaine de kilomètres au sud de Bunia, possède 26 tentes dont 15 serviront de logements aux miliciens de la FRPI. Ces tentes sont équipées de 162 lits avec matelas, de même que des abris réservés pour l’identification des miliciens, l’isolement des cas suspects de Covid-19 et pour servir de cuisine et dortoir. La même source signale par ailleurs la construction des 15 latrines, douches et deux réservoirs d’eau de 3000 litres. «Le gouvernement de la République et la MONUSCO ont signé dernièrement un Protocole d’accord pour la gestion de ces sites dans le cadre des efforts pour la pacification de cette partie de l’Ituri où une autre milice CODECO sème encore la terreur», confie la source.

Parousia MAKANZU

Articles similaires

Fermer
Fermer