VL1: V. Club cale, Ibenge pointe les coupables

0

Premier couac pour  l’AS V. Club en championnat national et ce, dès la 2ème journée. Opposés au Racing club de Kinshasa -RCK-, les Dauphins noirs n’ont pu trouver la faille et ont été contraint au partage, 0 but partout. Une contre-performance qui tombe mal, face à un adversaire qui leur avait déjà posé des difficultés en amical de pré-saison et surtout à cinq jours du match retour des 32èmes de finale de la Champions League de la CAF. Dimanche 25 août 2019, V. Club joue sa qualification face à l’UMS de Loum du Cameroun, après avoir ramené un nul vierge du Cameroun. Pour se qualifier, aucune autre alternative que la victoire pour V. Club face au Champion du Cameroun. «Dimanche, nous serons dans l’obligation de l’emporter», a reconnu Florent Ibenge en conférence de presse d’après-match. Frustré, le smartcoach est allé de condamnations en condamnation après le mutisme de sa ligne offensive. Pointant du doigt tour à tour la latitude des arbitres, le théâtre des joueurs de RCK ou encore le manque de talents de ses propres joueurs, Ibenge a fait son show à l’issue de ce qu’il a qualifié de «parodie de football». Tout le monde était condamnable, sauf lui-même bien-sûr. «Je suis rentré il n’y a pas longtemps. Il manque encore d’automatisme. Nous sommes en reconstruction», s’est-il défendu. Comme pour dire, je ne suis en rien responsable de cette contre-performance. Et pourtant, sur les 11 joueurs alignés par Ibenge face au RCK, 7 étaient déjà là la saison passée. Mieux, excepté le ghanéen Zakaria Mumuni, 6 autres ont fini la saison avec le statut de cadre de l’équipe.

Encore du temps pour s’améliorer

Munganga, Bompunga, Ngonda, Ngoma, et  Kazadi partis, Ibenge s’estime être dans l’incapacité de les remplacer de si tôt. «La qualité y est, mais il faut du temps aux nouveaux joueurs pour atteindre le niveau du championnat». Sauf que ce temps, V. Club ne l’a pas, les échéances arrivent en courant. Une semaine après la Champions League, c’est Mazembe qui se présente pour le classico national prévu le 01 septembre 2019. Il se pose dès lors la question de savoir l’utilité de la pré-saison s’il faut que la mayonnaise prenne en cours de saison. Une autre frange de l’opinion botte carrément en touche les thèses émises par Jean-Florent Ibenge. Pendant que celui-ci brandit le soi-disant «renouvellement drastique» de l’effectif comme cause de manque de réalisme dans son équipe, ces analystes sportifs ne l’entendent pas de cette oreille. Car, estime cette frange, au moins 8 joueurs qui ont fini la saison passée avec le statut de titulaire sont là. «Le problème est ailleurs. Soit Ibenge ne veut pas le voir, soit il est ce problème», soutient même un analyste sportif sur les réseaux sociaux. Toutefois, avec ou sans cohésion ou automatisme, V. Club est dans l’obligation de marquer des buts ce dimanche et d’être solide derrière, il en va de sa survie en Afrique.Dandjes LUYILA

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom