Les Léopards Handball filent en demi-finale de la CAN Séniors dames

0
34

La sélection RD-congolaise féminine de Handball s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations de la spécialité, après une victoire de 37 à 30 arrachée de la plus belle des manières dimanche 9 décembre 2018 sur la Tunisie. Le sélectionneur principal Célestin Mpoua et ses filles vont jouer la demi-finale ce lundi 10 décembre face au Sénégal. Ces dernières ont laminé les Guinéennes sur la marque de 23-16. Satisfait de ses protégées, Célestin Mpoua a salué la discipline des athlètes. «Il fallait dire aux enfants que le quart de finale, c’est un grand match et il faut tout donner. C’est ce qui se fait sur le terrain. Elles ont pris cette équipe tunisienne dès l’entrée et elles ont gagné», a déclaré Célestin Mpoua. Serein au sujet de son adversaire en demi-finale, le numéro 1 du staff technique des Léopards s’est montré rassurant et confiant quant à l’issue de ce duel. «Depuis la préparation, nous avons essayé de faire des entraînements ciblés par rapport aux adversaires. Aujourd’hui, c’était la Tunisie, demain ça sera le Sénégal. On respecte l’adversaire, ils ont leurs stratégies, nous aussi. Nous allons sortir les nôtres. Que le meilleur l’emporte» a-t-il lâché. Quant au président de la Fédération congolaise de Handball, Amos Mbayo, présent sur place à Brazzaville, il s’est dit très satisfait de cette qualification et exhorte les filles à mouiller les maillots pour se qualifier en finale, synonyme d’une qualification à la coupe du monde. «C’est une très grande satisfaction, l’objectif majeur était d’abord d’arriver en demi-finale puisque ce sont les trois premiers qui vont représenter l’Afrique en coupe du monde. Donc là nous sommes à un match pour aller jouer le championnat du monde. Nous devons seulement gagner un seul match pour partir. Les filles doivent savoir que c’est notre match, elles doivent à tout prix mouiller les maillots. Que les RD-Congolais puissent nous soutenir pour passer cette étape», a laissé entendre Amos Mbayo au micro de nos confrères qui se trouvent à Brazzaville.

Brice NLANDU

REPONDRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom