Etranger

Tshibanda transmet le message de Kabila à Samba Panza

Le ministre RD-Congolais des Affaires étrangères transmet le message du Président Kabila à la présidente centrafricaine
Le ministre RD-Congolais des Affaires étrangères transmet le message du Président Kabila à la présidente centrafricaine
La RD-Congo salue l’élection de Catherine Samba Panza en qualité de la présidente de la transition et lui souhaite plein succès durant son mandat dans un pays déchiré par la guerre où elle aura beaucoup de défis à relever notamment ramener la paix et la sécurité en réconciliant les frères d’armes 
Le jeudi 23 janvier 2014 vers 12h30 minutes, le jet présidentiel de la RD-Congo atterrit à l’aéroport international de Bangui-Mpoko, avec à bord Raymond Tshibanda, représentant personnel du Chef de l’Etat Joseph Kabila et ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de la Francophonie. Il est accompagné de l’ambassadeur Ngoy Lulu du Collège diplomatique à la présidence de la République en vue de participer à la cérémonie d’investiture du Chef de l’Etat de Transition, Catherine Samba Panza.
A son arrivée à Bangui, Raymond Tshibanda est accueilli à l’aéroport  par Léonie Banga Bossi, ministre centrafricaine des Affaires étrangères et des officiers militaires de la RCA. Sans tarder, la délégation RD-congolaise se dirige au Palais du Parlement de Bangui pour assister à la cérémonie d’investiture du Président de transition de la RCA. Elle passe en reçoit les honneurs militaires et passage les troupes en revue avant de s’installer.
La cérémonie d’investiture de Catherine Samba Panza a connu la participation d’un seul Chef de l’Etat, à savoir le Président gabonais Ali Bongo. Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères y a pris part aux côtés de ses homologues de l’Afrique centrale dont Raymond Tshibanda N’tungamulongo de la RD-Congo.
Le décor est planté. Lorsqu’elle arrive dans la salle du Parlement provisoire, Catherine Samba Panza salue en premier lieu toutes les délégations venues honorer la République centrafricaine en cette période tragique que traverse ce pays. Ensuite, le Président de la Cour constitutionnelle de la RCA a présenté les résultats des tous les candidats dans la course à la présidence de transition: Catherine Samba a obtenu 75 % des voix favorables contre ses adversaires. Elle devance Désiré Kolingba avec 75 voix contre 53 pour le fils de l’ancien président André Kolingba -1981-1993.
Après le moment tant attendu arrive. La nouvelle élue prête serment devant les magistrats de la Cour constitutionnelle provisoire. Catherine Samba Panza, 59 ans, reçoit les attributs du pouvoir notamment le drapeau de la République centrafricaine, une lance traditionnelle et un panier des nourritures symbole de l’abondance dont la population a besoin pour vivre.
Son discours de circonstance place son mandat sous les signes de la tolérance et de l’espérance dans une Centrafrique unie et réconciliée. «Je jure devant Dieu et devant la nation d’observer scrupuleusement la Charte constitutionnelle de transition, de garantir l’indépendance de la justice, de préserver la paix, de conserver l’unité nationale sans aucune considération d’ordre ethnique, régional, religieux et confessionnel…  Je suis la mère de tous les Centrafricains sans exclusion …. et conscience du défi majeur de rétablir la sécurité sur l’ensemble de son pays», a-t-elle déclaré en appelant les peuples de la RCA à l’unité et la réconciliation, à éradiquer le divisionnisme pour la refondation d’une Centrafrique meilleur pour tous.
Un espoir pour la stabilisation de la RCA
Ancienne maire de Bangui, elle a été élue présidente le lundi 20 janvier au Conseil national de transition et a été investie le jeudi 23 janvier 2014 par la Cour constitutionnelle. Elle est la troisième femme africaine à accéder à la magistrature suprême, après le Liberia et le Malawi.  Elle constitue un espoir pour la stabilisation de la situation sécuritaire dans son pays. A la fin de sa prestation de serment, elle a reçu des félicitations des pays frères et amis représentés à la cérémonie dont celles du représentant de la RD-Congo.
Pendant ce moment historique, Raymond Tshibanda a présenté ses civilités et transmis le message du Président Joseph Kabila  aux peuples de la République centrafricaine qui traverse une période tragique à cause des conflits armés les plus meurtriers auxquels doit faire face la nouvelle élue. Et le même jour vers 17 h30 minutes, la délégation RD-congolaise a  quitté Bangui, la capitale de la RCA, pour regagner Kinshasa.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer