Sports

Meschack Elia cartonne chez les Léopards

Décidemment, Meschack Elia, sociétaire du TP Mazembe, est en train d’imposer ses marques au sein de la sélection nationale de football. Après avoir fait ses preuves à la dernière édition du Championnat d’Afrique des nations -CHAN- Rwanda 2016 où il a été plébiscité à la fois meilleur jouer et meilleur buteur, cette fois-ci, c’est avec les Léopards séniors que Meschack Elia a de nouveau marqué les esprits. Pour sa première sélection en équipe première, le sociétaire du TP Mazembe a, sans conteste, démontré qu’il a sa place au sein de cette équipe pour avoir fait parler son talent lors de la rencontre qui a opposé les Léopards de la RD-Congo aux Palancas Negras de l’Angola dans le cadre des éliminatoires de la CAN Gabon 2017. Alors que ses coéquipiers éprouvaient de la peine pour se procurer des actions tranchantes dans le camp angolais pour alourdir le score après le but de Cédric Bakambu, inscrit sur penalty, à son entrée en deuxième période en remplacement de Neeskens Kebano, Meschack Elia a apporté du jus et un nouveau souffle dans l’attaque. Dès sa première touche de ballon, Meschack a semé la panique côté angolais. Les Palancas Negras se sont certainement souvenus de celui qui leur avait donné des sueurs froides lors du CHAN disputé au Rwanda. Mais hélas, leur marquage n’a pas pu arrêter celui qu’on appelle désormais «L’espoir du Congo». Dopé par les ovations du public qui ne cessait de le réclamer depuis, Meschack Elia, a marqué le deuxième but tant attendu par les milliers de spectateurs venus au stade des Martyrs. Servi à 10 mètres de la surface fatale du camp adverse, Meshack Elia a battu le portier angolais d’une frappe bien ajustée tirée à une distance de 9 mètres.
Une légende
Un but de grande classe qui a rappelé au public RD-congolais le premier but des Léopards marqué en finale du CHAN contre le Mali. But inscrit de la même manière par le même Meschack. Ce qui prouve que cette manière de tirer à distance est le fruit d’un travail minutieux de Meschack aux séances d’entrainements. Pour beaucoup, le coach Ibenge devrait désormais titulariser le dossard 5 au lieu de laisser longtemps ce joyau poiroter sur le banc des remplaçants. Comme l’ont fait les Ndaye, Kibonge, Kakoko, Kabongo, Santos Muntubile, Emeka Mamale, Jean Mukul, Shabani Nonda, Trésor Mputu, Biscotte Mbala, Matumona Zola Roum et les autres à leur époque, Meschack Elia est en train, à son tour, d’inscrire son nom dans le palmarès des légendes du football RD-congolais. S’il continue sur cette lancée, avec un bon encadrement, comme l’avait déjà prédit Yannick Bolasie sur son compte Facebook lors du sacre des Léopards au CHAN, Meschack Elia sera le Neymar RD-congolais.
Guylain LUZAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer