Sports

Mercato: Lema Mabidi divorce d’avec Sfaxien et signe à Raja

Arrivé au CS Sfaxien en janvier 2015 après avoir quitté V. Club sur fond de polémiques, LemaMabidi a mis un terme au contrat le liant à cette formation tunisienne, le week-end dernier. Vendredi 4 septembre, cet ancien sociétaire du team vert et noir s’est engagé avec le club marocain Raja Casablanca pour quatre saisons. Il reproche à Sfax de n’avoir pas respecté les clauses du contrat. «Nous avons résilié le contrat à l’amiable, car cela fait plus de 4 mois que je n’ai pas été payé. Et puis, je n’avais reçu qu’une partie de l’argent de la signature du contrat», a déclaré LemaMabidi. 
LemaMabidi, ex-sociétaire de V. Club, ne fait plus partie de l’effectif du club Sportif Sfaxien de la Tunisie. Il s’est officiellement engagé vendredi 4 septembre avec le club marocain Raja Casablanca pour quatre saisons, avec clause libératoire. A en croire «radiookapi.net» qui a relayé l’information, LemaMabidi, joint au téléphone, a laissé entendre que le club tunisien n’aurait pas respecté les clauses du contrat. «Je suis à Raja depuis vendredi où j’ai signé un contrat de quatre ans. C’est suite au non-respect de contrat avec les dirigeants Sfaxien. Nous avons résilié le contrat à l’amiable, car cela fait plus de 4 mois que je n’étais pas payé. Et puis, je n’avais reçu qu’une partie de l’argent de la signature du contrat», a-t-il déclaré. Ayant informé la FIFA de sa situation, LemaMabidi s’est librement engagé avec la formation marocaine en joueur.

Quant à une éventuelle accusation à la FIFA par le club Sfaxien, Lema a dit: «ce serait une erreur de leur part, s’ils amènent le dossier à la FIFA. Je ne pense pas et je ne suis pas sûr qu’ils le fassent. Au contraire, ils sont fautifs. Parce que le statut de la FIFA nous protège, nous les joueurs. Car tout joueur professionnel, impayé pendant trois mois, devient automatiquement joueur libre. Et puis, on doit lui verser tout l’argent de la signature du contrat».
Le finaliste de la Ligue des champions -CAF 2014- a par ailleurs souligné que V. Club n’a rien à voir avec ce dossier. «C’est un dossier qui ne concerne pas V. Club, car moi et le team vert et noir nous étions séparés à l’amiable. Les informations que vous entendez de gauche à droite en mon nom, sont fausses. Je fais un bon choix et c’est eux qui n’ont pas respecté le contrat».
GLM

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer