Société

RD-Congo: vers la création d’une synergie gouvernement et Société civile pour la lutte contre les hépatites

La Journée mondiale contre l’hépatite célébrée le 28 juillet de chaque année est une occasion pour tous ceux qui sont impliqués dans la lutte de réfléchir sur les stratégies et solutions pour l’élimination de cette maladie. En RD-Congo, les organisations de la Société civile sont à pied d’œuvre à travers de sensibilisation et plaidoyer. Les différentes parties prenantes ne jurent que sur la création d’une synergie entre le gouvernement et la Société civile.

En marge de la commémoration de la Journée mondiale contre l’hépatite édition 2019 placée sous le thème: «Investissons pour éliminer l’hépatite», plusieurs activités sont déployées par tous les acteurs impliqués dans la lutte. Selon des sources médicales, les hépatites se trouvent être la septième cause de mortalité dans le monde. 400 millions de personnes vivent avec le virus de l’hépatite avec 6 à 10 millions d’infections par an. Constat: 1,4 millions de morts par an, dont 4.000 décès par jour. Intervenant dans une conférence organisée à Kinshasa, Espérance Kaj, présidente de l’Action solidarité de la jeunesse pour le développement communautaire-ASOJEDEC- a révélé que 90% de Kinois ignorent l’existence des hépatites virales, d’après une enquête menée sur un échantillon de 100 personnes. Elle a fait savoir que les hépatites virales tuent autant que le VIH/SIDA en attaquant les communautés sans que celles-ci ne s’en rendent comptent. Le Brésil a même proposé un modèle alléchant de lutte contre l’hépatite, en mettant un programme commun entre cette pathologie et le SIDA. C’était lors du Sommet mondial de Sao Paolo. Dès lors, l’ASOJEDEC s’est engagée dans la prévention et la lutte en s’impliquant dans la campagne mondiale aux côtés d’autres pays. Quant aux activités habituelles sur terrain, elle a fait part des cas de plus de 22.035 personnes de groupes différents qui ont été sensibilisées. Ces personnes ont accru leurs connaissances à travers des ateliers de formation. Ce qui fait qu’elles approprient la lutte. Espérance Kaj a fait également état de 149 personnes ayant été dépistées et pris connaissance de leurs statuts. Parmi eux, 5 patients bénéficient de l’accompagnement psycho-social selon le rapport ASOJEDEC 2019. La présidente de cette structure n’a pas manqué d’évoquer l’implication ainsi que l’appropriation du gouvernement de la République dans la lutte contre les hépatites virales. Cela à travers le Programme national de lutte contre le SIDA -PNLS-, le Programme national élargi de vaccination -PEV-, le Programme national de lutte contre la toxicomanie-PNLCT. Autre information importante rappelée, c’est l’existence en ce jour d’un Programme de lutte contre l’hépatite au sein de l’Organisation mondiale de la santé-OMS/RD-Congo-; l’existence d’un draft du Plan stratégique national de lutte contre les hépatites et du guide de prise en charge; l’engagement de la Société civile et autres partenaires à accompagner le gouvernement dans cette lutte.

Présentation d’un projet d’éradication des hépatites

Le Docteur Pascal Tshamala a pour sa part présenté un projet d’éradication des hépatites virales B et C en RD-Congo. Il estime qu’il faudra utiliser les ressources limitées de toutes les parties prenantes, c’est-à-dire, l’Etat, la Société civile et la population. L’orateur a lancé un vibrant appel à tous RD-Congolais à se mobiliser comme un seul homme à travers une synergie pour saisir les opportunités d’appui en vaccins et en traitement. Un véritable partenariat qui irait sur la marche à suivre. Il a, à cet effet, épinglé des orientations stratégiques à savoir: la production des données pour mettre en place des statistiques; mener des actions à forts impacts; avoir un souci d’équité puisqu’il faut adopter une approche de santé publique; un financement durable pour ne pas toujours recourir aux partenaires; la recherche. Le Docteur Tshamalaa indiqué que ce projet consiste à mettre en place un partenariat public-privé et la population.

J.BABIA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer