Société

Papa Wemba sera inhumé ce mercredi

C’est ce mercredi 4 avril que le corps du roi de la rumba RD-congolaise sera mis en terre à la Nécropole «Entre terre et ciel», dans la banlieue Est de Kinshasa. Ce, après deux jours des hommages dignes lui rendu non seulement par la nation RD-congolaise mais aussi par le monde entier qui a reconnu sa grandeur ainsi que ses valeurs artistiques. On ne verra plus Papa Wemba chanter et danser sur scène comme il en avait l’habitude. Sa belle voix comparable à un rossignol ne résonnera plus dans les oreilles de milliers des amoureux de la bonne musique. La disparition de «Bakala dia Kuba» a, sans aucun doute, affecté le monde entier. Pendant que sa dépouille est exposée au Palais du Peuple à Kinshasa, des cérémonies sont organisées en sa mémoire dans différents coins du monde, en commençant par son continent africain. Ça s’appelle des hommages planétaires. Comme le jour de la levée du corps, l’esplanade du Palais du peuple est toujours prise d’assaut par la population qui ne veut pas rater l’occasion. Le public tient à être témoin de l’événement. Déjà, mardi, plusieurs musiciens ont défilé sur le podium érigé pour la circonstance entre autres la Mamu nationale Tshala Muana, Werrason et ses poulains. Un moyen de rendre des hommages à Jules Presley Petit Rossi. Pendant ce temps, un programme intense s’annonce cet avant-midi. Plusieurs personnalités sont attendues. Contrairement à ce qui était annoncé, la messe sera dite à la Cathédrale Notre-Dame du Congo et au lieu des funérailles, a fait savoir le ministre de la Culture et Arts, Banza Mukalay qui retient du vieux Bokoul un fervent chrétien et pratiquant catholique.
Matonge pleure Papa Wemba en babouche
En mémoire de leur artiste musicien Jules Shungu Wembadio dit «Papa Wemba», les habitants du quartier Matonge, fief de l’artiste disparu, ont décidé de pleurer leur star en babouche pour témoigner leur tristesse, font-ils savoir. En empruntant les grandes avenues de ce coin de la commune de Kalamu, l’on constate que le quartier est en deuil. Cela prouve que Papa Wemba était toujours très attaché à Matonge où se trouve son village Molokai. Les banderoles avec différents messages et les rameaux sont visibles dans presque toutes les terrasses et avenues. «Les villageois» ont décidé de rester devant leurs parcelles, synonyme d’un deuil chez les Kinois. Et pour faire la différence par rapport aux autres quartiers, les jeunes de Matonge ont préféré s’habiller avec élégance mais en babouche neuf et propre. Matonge très affecté. La majorité des habitants du coin passe toujours la nuit à la belle étoile depuis le 30 avril, en écoutant que la musique de Jules Presley. «Je suis très attristée par la mort de Kuru yaka, mais je ne peux rien. Dieu nous a donné Kuru et maintenant il l’a repris. Nous avons perdu une très belle voix qui était d’ailleurs unique. Papa Wemba avait un cœur immense et c’est l’une des raisons qu’on doit le pleurer comme il se doit. Que son âme repose en paix», a déclaré, à nos reporters, Clémence Luzolo, une habitante du quartier Matonge. Et, les habitants du quartier Ma campagne, où résidait «Mzee Fula Ngenge» s’associent également à cette douleur qui frappe la musique RD-congolaise. Une kermesse se tient à la Place commerciale depuis le dimanche 1er mai. La musique de Papa Wemba est au rendez-vous le jour comme la nuit. Les bougies sont allumées chaque soir afin d’honorer la mémoire de «Maître d’école». Certaines personnes interrogées par «AfricaNews» gardent de bons souvenirs du roi de la sape. «Papa était vraiment un père. Il ne pouvait pas passer sans nous saluer, même quand nous lui tournons le dos, il faisait tout pour attirer notre attention», a commenté un jeune du coin.
Divine PEZO
Rosette BAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer