Société

Kinshasa : MUSANGIRI lance un vaste projet agricole

La Mutuelle de santé de Ngiri-Ngiri -MUSANGIRI- a tenu son assemblée générale extraordinaire samedi 27 février 2020. Au cours de ce grand rendez-vous consacré à la restitution et l’adoption des recommandations prises le 1er novembre 2020, Camille Mayunda, président de cette structure, a informé à l’assistance la mise en exécution prochainement d’un vaste projet agricole. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la malnutrition et le chômage des jeunes.

Association sans but lucratif à caractère social accès sur la prise en charge de soins de santé, la MUSANGIRI entend, sans s’écarter de sa vision de base, réduire considérablement la contamination à la Covid-19, la malnutrition ainsi que le chômage des jeunes. Dans la lutte contre la Covid-19, cette structure préconise la désinfection des ménages de cette municipalité. Et ce, après avoir installé des points de lavage des mains à travers les quartiers de Ngiri-Ngiri.

Sur ce, MUSANGI a saisi le bourgmestre de la commune de Ngiri-Ngiri «pour que la prévention des maladies Covid-19 entre-autres, notre structure entrevoit la possibilité d’assurer la désinfection des parcelles. La durée théorique de réalisation est d’un semestre pour deux quartiers, suivant le calendrier établi. Cela dans le cadre du partenariat public-privé», peut-on lire dans la correspondance adressée au n°1 de cette municipalité. Se basant sur un constat amer concernant l’incapacité de plusieurs jeunes de la ville de Kinshasa en général, de la Funa et de Ngiri-Ngiri en particulier à se prendre en charge, Camille Mayunda a proposé l’agriculture comme solution durable pour lutter contre la malnutrition, qui est en soi un problème de santé.

Ce projet sera piloté par les ingénieurs Kimpese et Singa. Et se référant sur la récitation «Le laboureur et ses enfants», Camille Mayunda a tenu à faire comprendre aux uns et aux autres l’importance et l’impact économique de l’agriculture. «Sélectionnés sur base certains critères, ces jeunes seront détenteurs de contrat à durée déterminée selon les saison et seront rémunérés, chose actuellement difficile dans notre pays. Mais le nécessaire sera fait pour qu’après la production et la commercialisation intervienne la redistribution des revenus générés», a laissé entendre le président de MUSANGIRI.

Concernant le chômage des jeunes, Camille Mayunda a informé l’assistance sur la mise en place d’un projet de développement. A l’en croire, les jeunes seront dans la mesure de souscrire pour l’octroi d’un crédit auprès d’une banque partenaire de la place. A l’en croire, une série de formation sur l’entrepreneuriat sera organisée par ladite banque. Après celle-ci, le crédit sera conjointement géré par le bénéficiaire et la mutuelle qui sera garante de ces jeunes. MUSANGIRI les accompagnera pour qu’ils réussissent et ils puissent être capables de les rembourser.   

Brice NLANDU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer