Société

Meurtre de l’étudiant Shama: deux jours de deuil décrétés

Le gouvernement central a décidé de prendre en charge les obsèques de l’étudiant Honoré Shama Kwete fauché par balle tire par un policier et exigé que les enquêtes sérieuses soient menées pour établir les responsabilités sur les circonstances ayant conduit à la mort de cet étudiant. En signe de protestation contre le décès inopiné de Shama, dans la matinée du lundi dernier 26 juillet à l’UNIKIN, il y a eu une vive tension. Les étudiants ont organisé une marche. Un groupe de jeunes civils s’y est mêlé avec les armes blanches affrontant les étudiants de cet Alma mater. La police nationale congolaise a remonté très rapidement à l’assaut pour maîtriser la situation.

À la suite des troubles, à en croire le Commandant de la police ville de Kinshasa, le bilan est comptabilisé de 5 blessés dont un policier de la police nationale congolaise, 31 étudiants de l’Unikin interpellés, 13 personnes infiltrées venant de Mbanza-Lemba arrêtées avec deux machettes, un véhicule ketch incendié et le sous-commissariat de la police Mont Habor vandalisé et incendié.

Après que la PNC ait maîtrisé la situation et appelé les étudiants au calme, le comité de gestion de l’UNIKIN, en accord du government central, a décrété deux jours de deuil et suspendu toutes les activités académique du mardi 27 au mercredi 28 juillet 2021 dans toutes les facultés pour honorer la mémoire de cet étudiant tué par un policier. Entretemps le policier ayant tire a pris fuite, il est recherché pendant que ses deux collègues ont été appréhendés pour raison d’enquête afin d’établir leurs responsabilités dans cet assassinat.

Honoré Shama Kwete, étudiant en deuxième année de graduat admis à la faculté des sciences de l’information et de la communication à l’Université de Kinshasa, a été tué par un policier de la PNC, le samedi 24 juillet en plein tournage avec ses collègues étudiants, d’un travail pratique du cours de l’Initiation au Cinéma. Un de ses collègues est hospitalisé car il est victime d’une balle. 

Dorcas MWAVITA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page