Société

La Fondation Probité honore pasteurs, membres de la Société civile et politiciens

La RD-Congo vient d’échapper à une crise qui aurait plongé le pays dans un chaos total. Ce, grâce à l’apport considérable des pasteurs, prêtres, membres de la Société civile et politiciens. Reconnaissant le mérite de tout ce monde, la Fondation Probité organise, samedi 28 janvier 2017, une cérémonie d’échange des vœux avec toutes ces personnalités dans la salle polyvalente de l’église Saint-Pierre. Pour François Osodu, coordonnateur de la Fondation Probité, cet évènement sera organisé dans le but de remercier tous ces acteurs pour leur implication dans le processus qui vient de sauver du gouffre notre pays.
«Notre pays était déjà en train de plonger dans un chaos extraordinaire. N’eut été l’implication de la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO- qui s’est époumonée pour qu’il y ait un compromis entre signataires et non-signataires de l’Accord da la Cité de l’UA. Les politiciens aussi se sont surpassés pour accepter les exigences des uns et des autres», a souligné François Osodu, coordonnateur de la Fondation Probité. Et d’ajouter: «les pasteurs aussi. On ne peut pas les oublier, car nous avons vu comment ils ont organisé des prières pour implorer la faveur de Dieu. Entant que croyants, nous savons que Dieu avait écouté leur prière».
Pour Osodu, voir la journée du 19 décembre passer dans la quiétude totale, ne pouvait le laisser indifférent. «Je me devais de reconnaitre tout ce qu’ils ont fait. Voilà pourquoi notre Fondation organise cette cérémonie d’échange des vœux dans le but de leur remercier pour le travail abattu», a-t-il expliqué, tout en indiquant que dans notre culture il est toujours recommandé de reconnaitre ce que les autres font pour nous. «Au cours de cette activité, il y aura des échanges fructueux entre les participants et les acteurs politiques et religieux afin de partager les expériences», a annoncé Osodu, saluant la signature de l’Accord du 31 décembre. «Je ne cesserai de saluer cet accord qui a prouvé à suffisance combien nos politiciens sont matures et combien ils aiment notre pays. Quant à sa mise en application, nous espérons que nos politiciens vont privilégier l’intérêt national à la place de leurs propres intérêts», espère le coordonnateur de la Fondation Probité.
Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer