Société

ANAPECO appelle à la préservation de l’éducation

Après les événements des 19 au 20 septembre 2016 ayant plongé la ville de Kinshasa dans une profonde insécurité, l’Association nationale des parents d’élèves et d’étudiants du Congo -ANAPECO- appelle les acteurs politiques de toutes tendances confondues à ne pas sacrifier l’école et les enfants dont le droit à l’éducation est sacré.
Il les exhorte également à ne pas transposer l’école dans les querelles politiciennes. L’ANAPECO invite les parents hésitants à envoyer leurs enfants à l’école pour protéger leur éducation et sauvegarder le calendrier scolaire 2016-2017.
Consécutivement aux émeutes qui ont secoué la capitale et d’autres provinces occasionnant de nombreuses pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants, entre autres l’incendie des établissements scolaires, l’Association nationale des parents d’élèves et d’étudiants du Congo -ANAPECO- lance un vibrant appel à la préservation de l’éducation.
David Steve Diatezwa, président de cette structure sonne le tocsin : «Les événements tragiques des 19-20 septembre dernier nous ont plongés dans une profonde tristesse qui nous oblige à vous adresser ce message de compassion et aussi de réarmement moral.
Nous reconnaissons à tous les citoyens le droit d’avoir des opinions et de les défendre, car c’est le sens même de la démocratie à laquelle aspire tout notre peuple. Ce faisant, l’ANAPECO vous supplie d’avoir un sursaut moral pour ne pas sacrifier l’école et nos enfants qui ont droit à l’éducation qui est un droit inscrit dans la constitution de la RD-Congo»,
Et d’ajouter : «Ces écoles appartiennent à l’Etat, aux confessions religieuses ou à des promoteurs privés ; les enfants, qui étudient dans ces écoles, sont des RD-Congolais de toutes tendances politiques confondues. C’est pourquoi je vous implore de laisser l’école en dehors des querelles politiciennes. Donnons à nos enfants l’occasion de commencer et de terminer l’année scolaire ou académique dans un climat social de paix pour respecter le calendrier scolaire devant valider une année scolaire ou académique».
L’ANAPECO, en outre, invite les parents hésitants à envoyer leurs enfants à l’école, car, selon Diatezwa, c’est de cette façon qu’ils peuvent soutenir leurs enfants en remplissant leur devoir de leur encadrement efficient afin qu’ils soient demain utiles pour eux-mêmes, pour la famille ainsi que pour la nation.
Par ailleurs, l’intersyndical des enseignants RD-congolais exhorte les enseignants à être présents sur leur lieu de travail pour ne pas rompre l’élan de la rentrée scolaire constaté dès le 05 septembre 2016 en vue de sauvegarder le calendrier scolaire 2016-2017. Le président de l’ANAPECO saisit aussi cette opportunité pour présenter les condoléances aux familles éprouvées.
Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer