Société

Abbé Michaël Mbuanga, évangéliste de l’espérance

Ordonné prêtre le 3 juillet dernier par le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya à la Cathédrale Notre dame du Congo, Abbé Michaël Mbuanga Lelo a été célébré dans sa paroisse d’origine, Saint François de Sales, le dimanche 17 juillet. Devant toute la communauté paroissiale, le nouveau prêtre a dit sa première messe avec un message-clé: «Mettons notre espérance en l’Eternel et il comblera nos désirs».
«Il est toujours intéressant d’évoluer à côté des siens. J’ai évolué ici, j’ai grandi à Saint François de Sales, j’y ai reçu tous mes sacrements d’initiation chrétienne. C’est un grand honneur pour moi, une grande joie, une grande émotion de célébrer en face de mes parents, mes frères et sœurs mes amis et connaissance et de dire la bonté, l’amour du Seigneur pour ses hauts faits», a confié l’abbé Michaël Mbuanga Lelo, au cours d’un entretien accordé dans une atmosphère très festive où jeunes et vieux cherchaient à immortaliser ce jour par des séances photos avec la «star» du jour. S’estimant très heureux de célébrer sa première messe dans sa paroisse, cet ancien encadreur du Groupe Kizito-Anuarite a étalé: «c’est un grand événement pour nous. Nous sommes entrés au séminaire pour devenir un jour prêtre. Et en voyant ce rêve se réaliser, nous ne pouvons que dire merci. Merci au Seigneur, merci à tous ceux qui nous ont soutenus pour que nous puissions réaliser notre rêve d’enfance. C’était une grande joie». Sa mission particulière en tant que prêtre: apporter un message d’espérance à tous ceux qui sont aux abois. Cette mission, il la tire du Psaume 37,4 qui enseigne: «Fais de l’Eternel tes délice, et il te donnera ce que ton cœur désire». «C’est le grand message que je vais toujours apporter à ces chrétiens, ces fidèles qui croient peut-être que le Seigneur est loin d’eux ou qu’il a oublié leurs problèmes et désirs. Je vais annoncer cette bonne nouvelle. Car, celui qui fait de l’Eternel ses délices, l’Eternel finit toujours par combler ses désirs», a-t-il fait savoir. Nommé économe au séminaire Saint Jean XXIII, abbé Michaël Mbuanga a émis le vœu de ne jamais trahir l’Eglise qui ne cesse de lui renouveler sa confiance. Ce, en travaillant comme il se doit. Il a par ailleurs retracé le parcours ayant débouché à son ordination presbytérale. «J’ai passé deux années au petit séminaire propédeutique Cardinal Malula, puis trois années de Philosophie au grand séminaire Saint André Kaggwa puis encore cinq années de licence à l’Université catholique du Congo avec résidence au grand séminaire universitaire Jean-Paul Ier», a-t-il conté
Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer