Société

6ème édition de Biso exhorte à la consolidation de la paix

La 6ème édition de Biso, une campagne d’éveil de conscience patriotique, a vécu. Dimanche 26 juin dernier à la hauteur de Binza Pigeon, dans la commune de Ngaliema, du beau monde a pris d’assaut littéralement le siège de «B-One». Des personnalités aux citoyens lambda, ce monde est venu célébrer l’indépendance de la RD-Congo. C’est une habitude! Il en est ainsi à la veille de chaque fête d’indépendance depuis six ans déjà. Cette année, la 6ème édition s’est focalisée sur le thème: «Chœur en paix». Pour les organisateurs, la 6ème édition de Biso a exhorté chaque individu, chaque communauté et chaque nation à non seulement rechercher la paix mais à la conserver et à militer pour la garder. A les en croire ses propos, le chœur, c’est également le cœur. Donc, le thème de cette année est tout simplement un jeu de mots.
«Ce jeu de mots traduit l’évidence. Personne ne peut vivre sans son cœur. Bien qu’on peut vivre sans son bras ou sans autres organes du corps humain. Le thème de cette année traduit aussi la nécessité de garder ce cœur sans trouble et en tout état de quiétude», a-t-on expliqué avant de renchérir: «nous avons également fait ce jeu de mots parce que le chœur c’est également ces choristes qui ont décidé de mettre en avant la nécessité de sauvegarder cette paix chèrement acquise à travers leur voix. La paix, c’est plus que tout. Le cœur, quant à lui, est un organe indispensable pour la vie».
Le comité d’organisation a été remercié pour son sens élevé d’abnégation et de dévotion. Parrainée par Thérèse Olenga, ministre provinciale de Kinshasa en charge de l’Education, Environnement, Communication et du Genre, cette édition a connu la participation musicale de José Hendrix Ndelo, Yekima de Bel Art, Chœur la Grâce, Cedrick Kasongo, Union fait la force, Shekina et de plusieurs autres chorales.
Campagne patriotique
Initié par Jean-Pierre Mutamba, l’actuel ambassadeur de la RD-Congo en Tanzanie et patron de «B-One», le concept Biso est une rencontre culturelle et une campagne patriotique annuelle invitant les RD-Congolais à aimer le pays afin de contribuer à son développement non sans insister sur le respect des biens d’autrui et des biens communs.
Véritable prise de conscience, Biso rappelle que si ces biens sont respectés, chacun se sentira prêt à investir dans le pays. Au contraire, le pillage des minerais et autres ressources naturelles ne fera que régresser le pays. Après cette soirée, tout le monde ou presque a estimé que l’indépendance, ce jeudi 30 juin, sera célébrée dans la paix.
Barick BUEMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer