PolitiqueSociété

Tshisekedi serait-il déjà enterré à Bruxelles?

Quel sort réservé au corps d’Etienne Tshisekedi deux mois après sa mort? Pour les uns, brandissant la photo de sa tombe, il a été enterré à Bruxelles. Pour les autres, taxant cette photo de montage, affirment, via une autre photo «authentique», que cette tombe appartient à Cyrille Becu, décédé à Dunkerque le 6 mai 1945. Qui dit vrai? Est-ce le jeu des internautes?
Décédé le 1er février 2017, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, considéré à juste titre comme le Père de la démocratie en RD-Congo, pose problème pour son inhumation. Depuis sa disparition de suite d’une embolie pulmonaire, aucun compromis n’a été trouvé quant à l’endroit devant abriter sa sépulture. Sa famille politique et biologique exigent un mausolée en son honneur dans des endroits identifiés -notamment l’espace en face du Palais du peuple- et les autorités du pays et de la ville de Kinshasa ne l’entendent pas de cette oreille. Leurs violons ne s’accordant pas, le corps du Sphinx de Limete censé être gardé au frais à la morgue, serait enterré dans un cimetière à Bruxelles.
Sur les réseaux sociaux, une photo montre la tombe où reposeraient provisoirement les restes de Tshisekedi en attendant le rapatriement de sa dépouille. Montage, rétorquent certains adeptes du Lider maximo affirmant, via une autre photo «authentique», que cette tombe appartient à Cyrille Becu, décédé à Dunkerque le 6 mai 1945. Tout sur les deux photos est identique sauf la partie d’identification des de cujus. Qui dit vrai? La question vaut son pesant d’or. Deux mois après, le corps de Tshisekedi ne serait-il vraiment pas inhumé? Des interrogations fusent et le doute plane et gagne du terrain. L’attitude des autorités de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS-, parti du défunt, à en croire certains analystes, indique que Tshisekedi repose quelque part. «Si le corps du président Tshisekedi n’était pas enterré, l’UDPS, son parti, continuerait à exercer la pression sur le gouvernement pour un enterrement digne. Ce silence radio dit tout ou presque», se convainc un observateur.
Pour lui, s’il y a bien une photo montée, c’est celle de Cyrille Becu mort depuis 1945. «Une tombe de 1945 ne serait pas aussi neuve en dépit de l’entretien dont elle peut faire objet», s’est-il expliqué. Pendant ce temps, les deux photos, en circulation libre sur les réseaux sociaux, défrayent la chronique. Pendant ce même temps, Etienne Tshisekedi court le risque de subir le même sort que Mobutu Sese Seko, ancien Président de la République, et Moïse Tshombe, ancien Premier ministre comme lui, respectivement enterrés au Maroc et en Algérie, loin de la terre de leurs ancêtres. Tshisekedi, lui, reposera, si aucun compromis n’est trouvé, dans la métropole sur la terre des colons.
Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer