Politique

Elu président de l'UREBAND, Eric Kinzambi investi

C’est officiel. Élu président national de l’Union de relance pour le développement de Bandundu -UREBAND- depuis le 28 août dernier, Eric Kinzambi a pris ses fonctions à la tête de ce regroupement de ressortissants de Bandundu. Lui et tous les membres de son comité ont été investis dimanche 11 septembre 2016 à la suite d’une cérémonie solennelle organisée à l’espace Bikapi, dans l’enceinte de la Foire internationale de Kinshasa -FIKIN.
Devant plusieurs notables de Bandundu invités pour la circonstance, Eric Kinzambi a reçu des mains du président du comité sortant, le statut et autres symboles du pouvoir pour diriger ce nouveau comité qui a la lourde charge de redynamiser l’UREBAND et surtout de faire rayonner la ville de Bandundu. Kinzambi a annoncé plusieurs réformes pour le succès de sa mission aux commandes de l’UREBAND.
Adapter le statut et le règlement intérieur de cette association au contexte politique actuel est sa plus grande priorité.
Les membres du nouveau comité élu de l’Union de relance pour le développement de Bandundu -UREBAND- ont pris leurs fonctions à l’issue d’une cérémonie d’investiture organisée hier dimanche 11 septembre 2016, à l’espace Bikapi de la FIKIN.
Cette occasion a permis la passation de pouvoir entre le comité sortant et le comité entrant. Une première dans l’histoire de cette association des ressortissants de Bandundu où, jamais auparavant, il n’y avait eu de remise-reprise entre deux comités.
Elu président de l’UREBAND, Eric Kinzambi et tout son staff ont été investis dans leurs fonctions afin d’assurer la survie de cette association qui a connu pendant un bon moment une certaine léthargie. Avant de passer le pouvoir à son successeur, Dodo, président du comité sortant, a appelé les membres de l’UREBAND à cultiver l’unité et l’amour. Il les a également exhortés à apporter régulièrement leurs cotisations pour faire avancer leur structure et à ne pas laisser cette charge au nouveau comité directeur.
De son côté, Eric Kinzambi, le nouveau président, reste lucide. Pour lui, l’heure est aux actions concrètes. Il place son mandat sous le signe de la défense des intérêts de la ville de Bandundu. Il a appelé tous les membres de l’UREBAND à participer à la matérialisation des objectifs assignés.
«Nous sommes là pour revivifier l’UREBAND, c’est-à-dire donner un souffle nouveau à notre association. Nous pensons surtout au développement de la ville de Bandundu. Ainsi, nous comptons sur l’apport de tous les membres», a-t-il rappelé. Kinzambi a également promis de doter l’UREBAND d’un siège social réel afin de permettre au comité de bien faire son travail.
Des réformes en vue
Pour réussir sa mission, il a promis d’opérer des réformes au sein de cette association. Il compte notamment réviser le statut et le règlement intérieur de l’UREBAND. «Cette révision s’avère impérieuse et primordiale en vue de l’adapter au contexte politique actuel», a-t-il déclaré. Par ailleurs, Eric Kinzambi a rendu un hommage vibrant aux pères fondateurs de l’UREBAND et à tous ses prédécesseurs à la tête de cette association.
Il a en outre remercié tous les membres de ce regroupement de filles et fils de Bandundu ainsi que ces environs pour la confiance placée en sa personne afin de contribuer au rayonnement du chef-lieu de la province de Kwilu. Cette cérémonie s’est déroulée dans une bonne ambiance en présence de plusieurs notables de Bandundu dont Freddy Matungulu, ancien ministre RD-congolais des Finances, Herman Muntima, ADG de l’Office des routes et autres.
Guylain LUZAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer