Politique

Arthur Z’ahidi Ngoma, ancien vice-président de la RD Congo, est mort à Paris

Deux jours après son évacuation dans un état critique à Paris, Arthur Z’ahidi Ngoma, ancien vice-président de la RDC, est décédé mercredi, a-t-on appris des sources officielles congolaises. En charge des affaires sociales et culturelles, il a participé au sommet de l’État à la formule “1 + 4” qui a conduit le pays vers sa première élection présidentielle.
« L’ancien vice-président Arthur Z’ahidi Ngoma est mort aujourd’hui [5 octobre] à Paris », a déclaré Lambert Mende, sans donner plus de détails sur les causes du décès. « Il était très affaibli ces derniers jours », s’est contenté d’ajouter le porte-parole du gouvernement congolais qui dit s’être entretenu dans la matinée avec son médecin traitant. Ce dernier a alors confié au ministre qu’ « il n’y avait plus trop d’espoir ».
Plus tôt dans la journée, c’est Azarias Ruberwa, un autre ancien vice-président de la RDC, qui a annoncé à Jeune Afrique la nouvelle de la mort de « [son] collègue ». Avec Jean-Pierre Bemba, aujourd’hui détenu à La Haye, et Abdoulaye Yerobia Ndombasi, ils avaient tous fait partie de la formule « 1 + 4 » mise en place à l’issue du dialogue politique à Sun City en 2003. Il s’agissait d’un gouvernement de transition de quatre vice-présidents autour du président Joseph Kabila.
Avec Jeune Afrique

Articles similaires

Fermer
Fermer