Politique

Fréderic Nyoka Mupangila à la tête de l’ISP/Kananga pour une assurance qualité de l’enseignement

DG ISP Kananga ok
Le Professeur Fréderic Nyoka Mupangila a été nommé au terme de l’arrêté ministériel n°201/MINESU/CABMIN/TMF/RK3/CPM/2015 du 29 décembre 2015
portant désignation et nomination des membres du comité de gestion de l’Institut supérieur pédagogique de Kananga -ISP/Kananga-, dans la province du Kasaï Central, par le Professeur Théophile Mbemba Fundu, ministre de l’ESU. Disposant d’une expérience inouïe dans le domaine de l’enseignement supérieur où il a fait carrière, cet homme est nommé à la tête du plus ancien établissement d’Enseignement supérieur et universitaire du Grand Kasaï pour remettre la pendule à l’heure en vue de fournir à la république des cadres à même de soutenir l’émergence du pays à l’horizon 2030 via l’enseignement dans tous les domaines. Sa nomination est bien appréciée par tous les étudiants de l’ISP/Kananga. L’appel de Fréderic Nyoka est urgent: «Lorsque le rythme du tamtam change, la danse elle aussi change».
 
Ancien administrateur de Budget de l’ISP/Kananga, capitale provinciale, cette figure emblématique de l’enseignement supérieur au Kasaï Occidental démembré a escaladé différentes fonctions au sein des établissements d’enseignement supérieur de la ville de Kananga. Il a été tour à tour Chef de section des Sciences Exactes de l’ISP/Kananga, Secrétaire administratif de l’ISP de 1995-1998, Secrétaire Général Académique de l’ISDR/Tshibashi de 1998-2002, administrateur de Budget de l’ISP/Kananga de 2006-2015 avant d’être promu Directeur général de l’ISP/Kananga le 30 décembre 2015.
Aussitôt nommé, il ne ménagera aucun effort pour mériter davantage la confiance que l’autorité de tutelle vient de placer en lui. Il tient à amener un nouveau vent et promet de faire de l’ISP/Kananga un centre de rayonnement scientifique et moral quant on sait que les raisons qui ont poussé le ministre doter l’ESU de nouveaux comité de gestion visent à combattre la mauvaise gestion académique, financière et administrative.
Déterminé à relever ce défi, Fréderic Nyoka attend concrétiser cette noble mission avec tous ses collaborateurs dans un climat de fraternité, de convivialité et de collaboration franche dans un esprit de travail doublé d’un sens élevé de responsabilité. Il promet de respecter à la loupe la loi cadre n°14/004 du 11/02/2014 de l’ESU et les instruments juridiques qui règlementent le fonctionnement de l’ESU en RD-Congo mises à sa disposition. Il s’agit notamment de l’Ordonnance-loi portant création de l’ISP/Kananga, le vade-mecum du gestionnaire, les statuts du personnel de l’ESU, le code de conduite de l’agent public de l’Etat, les instructions académiques en vigueur et les textes légaux.
Cet arsenal législatif et règlementaire aidera le nouveau patron de l’ISP/Kananga à mener une lutte sans merci contre les antivaleurs qui ternissent l’image de l’ESU dans leurs visages à l’ISP-Kananga et fera qu’une bonne gouvernance académique, administrative, financière et patrimoniale, qu’il fait son cheval de bataille, soit vécue à l’ISP/Kananga.
Lors de la cérémonie de remise et reprise intervenue le 08/01/2016 devant la délégation nationale de l’ESU, conduite par le Directeur du Cabinet du ministre Théophile Mbemba, le nouveau directeur général de l’ISP/Kananga n’a pas manquer à rendre un hommage déférent au président Joseph Kabila, Chef de l’Etat pour ses efforts inlassables en vue de garantir la paix en RD-Congo y compris la promulgation de la nouvelle loi-cadre de l’ESU, socle du système éducatif. Il n’a pas aussi caché ses sincères reconnaissances à Théophile Mbemba, ministre de l’ESU pour avoir porté son choix sur sa modeste personne ainsi que celles de ses collaborateurs, à savoir Pr. Kanku Tubenzele, Mme le Chef de Travaux Thérèse Mulumba Tshiame, Mme Eugénie Muanza Kangudia pour gérer à la destinée de l’ISP/Kananga.
A cet effet, il a exhorté le Directeur du Cabinet de ministre de l’ESU d’être l’interprète fidèle auprès de Théophile Mbemba pour lui transmettre les sentiments de reconnaissance, de la confiance qu’il a placés en sa personne et en ses collaborateurs et de veiller aussi bien lui transmettre son engagement à œuvrer pour l’excellence à l’ISP/Kananga conformément aux textes légaux en vigueur en RD-Congo.
Le DG a certes reconnu la lourdeur de la tâche qui les attend et l’ampleur de ses responsabilités. Dans cette perspective, il a demandé à tous les membres de la Communauté de l’ISP/Kananga, chacun en ce qui lui concerne, de renoncer aux pratiques et attitudes contraires qui ne cadrent pas avec la philosophie de l’Education en vue de répondre présent à la qualité de la formation scientifique, professionnelle et éthique qui faisait de ces produits des enseignants sur lesquels se ruaient les gestionnaires de l’EPSP à travers le pays. «Lorsque le rythme du tamtam change, la danse elle aussi change», a conclu Fréderic Nyoka. Une mission qui ne sera pas difficile quand on sait que le Kasaï Occidental démembrée reste la province qui n’a pas été touchée par les guerres sous le règne de Joseph Kabila.
Daniel NGALAMULUME
Correspondance particulière*

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer