NationSociété

Les députés nationaux valident Basengezi

Le grand retour de Norbert Basengezi au bureau de la Centrale électorale se consolide davantage. Désigné par la composante Majorité présidentielle -MP- en remplacement du démissionnaire André Mpungwe à la vice-présidence de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, la candidature de Basengezi a rencontré l’assentiment de la représentation nationale. Lundi 09 novembre dernier, à la faveur d’une résolution portant entérinement de deux nouveaux membres du bureau de la CENI lue devant la plénière, les députés nationaux ont majoritairement donné leur quitus au PPRD Basengezi Katintima, désormais appelé à assumer les fonctions de vice-président de la CENI.
Il n’a pas été le seul à être entériné. Corneille Naanga, candidat de la composante confessions religieuses pour le remplacement de l’abbé Malumalu à la présidence de la CENI, a lui aussi été entériné au cours de la même plénière à l’Assemblée nationale. Tous deux n’attendent plus que l’ordonnance présidentielle du Chef de l’Etat Joseph Kabila pour exercer officiellement leurs fonctions respectives.
«Je remercie les parties ayant désigné ces nouveaux membres du bureau de la CENI pour leur courage et sens de responsabilité dans la désignation de ces deux candidats. L’Assemblée nationale a rempli sa part de contrat. Je leur souhaite de poser des actes conforment à la Constitution de notre pays», a déclaré Aubin Minaku, speaker de la chambre basse du Parlement.  
Pour combler les vides laissés par l’abbé Apollinaire Malumalu et André Mpungwe, respectivement président et vice-président, démissionnaires de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, les parties appelées à désigner des nouvelles têtes pouvant remplacer ces deux personnalités au bureau de la Centrale électorale se sont aussitôt prononcées.
Après concertation, la composante confessions religieuses a proposé la candidature de Corneille Naanga pour le poste de président de la CENI et, à son tour, la composante Majorité présidentielle -MP- a désigné le député national Norbert Basengezi Katintima pour occuper les fonctions de vice-président de la CENI. Ces deux personnalités ont été entérinées par les députés nationaux à travers une résolution portant entérinement de deux nouveaux membres au bureau de la CENI, lue et adoptée au cours de la plénière de lundi 09 novembre dernier à la chambre basse du Parlement.
Nul n’ignore que Naanga et Basengezi ne sont pas novices en matière d’administration électorale. Tous deux sont experts. Avant d’être désigné comme candidat président de la CENI, Corneille Naanga, licencié en Economie, a occupé le poste de secrétaire exécutif de la CENI sous Malumalu. Avec une expérience en matière électorale de 15 ans, il a également fait ses preuves en tant que technicien des questions électorales sur le plan continental. En 2005, il a été superviseur technique nationale de  la CEI… Nobert Basengezi, vice-président de la CENI, n’est pas un parvenu concernant l’organisation des élections. Et son curriculum vitae en dit long. Il a été 2ème vice-président de la Commission électorale indépendante -CEI- en charge de l’inscription des électeurs et des candidats.
Poste qu’il a occupé de 2003 à 2008 à l’arrivée de Ngoy Mulunda à la tête de cette institution d’appui à la démocratie. En 2007, il a été décoré par le gouvernement sud-coréen après l’organisation des élections de 2006 en RD-Congo. En matière électorale, il a également fait plusieurs formations. Déjà en 1985, il a obtenu un certificat en démocratie développement de l’Institut Hans Seidhel. En 2005 à l’Electoral Institue of South Korea, il a décroché un autre certificat en formation  électorale de la KOICA au Séoul en Corée du sud. Dans son parcours, Norbert Basengezi a tout été à la fois. Enseignant, préfet d’études, promoteur d’écoles, d’hôpitaux et de fermes, gouverneur de province, promoteur d’entreprise, membre de la FEC…
En ce qui concerne les fonctions d’Etat, de 1982 à 1988, il est conseillé élu de la collectivité chefferie de Kaziba, dans la province du Sud-Kivu, dont il est originaire. En 1991, il participe à la Conférence nationale souveraine -CNS- comme membre de la Société civile Sud-Kivu. De 1991-1996, il est député national au Haut conseil de la République, Parlement de transition -HCR-PT-, et président de la sous-commission éducation au sein de la Commission sociale. De 1996 à 1997, il est coordonateur de la cellule de crise à la Primature en charge de la question des réfugiés rwandais et burundais sous le gouvernement Kengo wa Dondo. De 1999 à 2002, il est gouverneur de la province du Sud-Kivu.
De 2008 à 2012, il est ministre de l’Agriculture et ministre intérimaire au ministère du Développement rural. Comme ministre de l’Agriculture, il a laissé des traces pour avoir déclenché la réfection de l’ex-Domaine agro-industriel et pastoral de la N’Sele, ex-DAIPN- avec le financement de la Banque africaine de développement -BAD. Il a également contribué à la revalorisation de ce secteur avec la distribution des tracteurs et autres intrants agricoles acquis par le gouvernement central dans le cadre de 5 chantiers de la République initiés par le Chef de l’Etat Joseph Kabila. Dans son parti, le PPRD, Basengezi est membre du Comité exécutif national, du Conseil national et du bureau politique du parti. Avant d’être désigné vice-président de la CENI, il a été député national élu de Walungu, dans le Sud-Kivu, aux législatives de 2011.
Guylain LUZAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer