Diplomatie: La RD-Congo invitée à la 2ème conférence sur la paix à Rabat

0

La ministre d’État en charge des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, a reçu, vendredi 21 février en son cabinet de travail, l’ambassadeur de la France François Pujolas et celui du Royaume du Maroc Rachid Agassun. Les deux diplomates étaient venus remettre à la ministre d’Etat l’invitation pour la participation de la RD-Congo à la deuxième Conférence sur la paix dans l’espace francophone prévue à la fin du mois d’avril prochain à Rabat au Maroc. Le diplomate chérifien a indiqué à l’issue des échanges que l’organisation de la dite conférence sur la paix est une initiative conjointe Maroc-France. D’après le diplomate, il sera question de traiter tous les dossiers qui relèvent de la paix dans l’espace francophone. Il a, à la même occasion, signifié qu’il sera également question du maintien de la paix dans l’espace francophone et de voir comment rendre cette approche rationnelle aux exigences et aspirations de tous les francophones.

L’ambassadeur français, François Pujolas a, pour sa part, souligné que les pays organisateurs de cette conférence veulent avant tout que cette spécificité de la francophonie puisse évoluer dans un environnement francophone sur la problématique de maintien de la paix. Il a par ailleurs fait savoir que le Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies ainsi que la Secrétaire générale de la Francophonie sont invités à cette conférence pour que réellement tous les francophones avancent sur une expérience concrète. C’est le cas de la RD-Congo qui a une expérience toute particulière dans le domaine de maintien de la paix. Le diplomate français a insisté sur les trois raisons principales de la participation de la RD-Congo à la conférence de Rabat. A l’instar de son expérience dans le domaine de maintien de la paix, la RD-Congo est le plus grand pays francophone au monde par sa population. Une autre raison est que le pays a des nouveaux dirigeants qui ont des nouvelles ambitions. A en croire le diplomate français, ceci prouve combien la contribution de la RD-Congo s’avère importante au regard l’apport de ce pays à ladite conférence. Le Maroc et la France dont les relations bilatérales sont au beau fixe, comptent beaucoup sur la participation à un très haut niveau de la RD-Congo.Teddy MAYAMBA