Nation

Les députés du Lualaba, inquiets sur les impacts négatifs des Kuluna de Kinshasa envoyés a KANYAMA Kasese, chez Gilbert Kankonde

«Le premier élément dont nous avons parlé concerne le transfert des bandits, mieux des criminels communément appelés Kuluna de Kinshasa vers Kanyama Kasese. Nous avons demandé que des mesures d’encadrement de ces gens transférés soient prises pour éviter des impacts négatifs au niveau de notre province et de toutes les contrées avoisinantes», ont-ils confié à la presse

Les députés nationaux élus de la province du Lualaba ont rencontré, mardi 3 novembre 2020, le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba, pour lui soumettre les problèmes d’ordre sécuritaire qui dérangent leur province. «Nous, caucus des députés nationaux du Lualaba, avions quelques inquiétudes à transmettre au vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur. Ces inquiétudes portent sur la sécurité dans notre province.

Le premier élément dont nous avons parlé concerne le transfert des bandits, mieux des criminels communément appelés Kuluna de Kinshasa vers Kanyama Kasese. Nous avons demandé que des mesures d’encadrement de ces gens transférés soient prises pour éviter des impacts négatifs au niveau de notre province et de toutes les contrées avoisinantes», a précisé le député Albert Tshilemb, rapporteur du caucus des élus nationaux du Lualaba.

Et d’ajouter: «avec le vice-Premier ministre Gilbert Kankonde, nous avons aussi parlé de recrudescence de la criminalité au niveau de Fungurume, faits imputables à certaines personnes armées qui opèrent dans ce secteur essentiellement minier». Au vice-Premier ministre et ministre en charge de l’Intérieur, les élus du Lualaba ont également posé le problème de la Police nationale congolaise qui a pour mission de sécuriser les personnes et ses biens.

«Nous lui avons dit qu’au niveau de notre province, cette Police a de sérieux problèmes sur le plan logistique et des effectifs, qui lui sont faibles, qui ne lui permettent pas de remplir, comme il se doit, sa mission régalienne», a souligné le rapporteur des élus du Lualaba. Pour lui, les députés ne se sont pas limités là. Ils ont encore exposé à Gilbert Kankonde la situation du chevauchement des attributions de certains services au niveau de leur province.

«Il y a des services qui sont en train d’empiéter sur les attributions des autres au point de créer un grand désordre sur terrain», ont-ils indiqué. Cette rencontre a permis au caucus des députés nationaux élus de la province du Lualaba de vider leur sac des dossiers.

«Nous avons encore parlé de l’obligation qui devrait être rappelée aux partis politiques de donner une éducation civique à leurs militants pour éviter des propos discourtois et ce que nous voyons chez les jeunes de différentes formations politiques qui se mettent à s’affronter dans les rues», ont-ils martelé. Dans leur entendement, le vice-Premier ministre de l’Intérieur a suivi avec une attention soutenue leurs doléances et a promis d’y réfléchir pour trouver des solutions durables dans les temps.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer