Dossier à la UneNation

RDC: Yollande Ebongo satisfait de la formation des agents et cadres de la RD-Congo sur le projet KHAEDU

Dans le cadre des relations bilatérales entre la RD-Congo et la République sud-africaine, 25 agents et cadres de l’État RD-congolais viennent d’être formés dans le cadre d’un projet dénommé KHAEDU. Au terme de cette formation assurée conjointement par l’Ecole nationale d’administration d’Afrique du Sud -NSG- et l’Ecole nationale d’administration de la RD-Congo -ENA-, les participants à la formation sont désormais capables de relever les défis et explorer les moyens d’améliorer la prestation des services au sein d’une administration publique à la recherche permanente des résultats. Au nom du gouvernement de la RD-Congo, Yollande Ebongo Bosongo, ministre de la Fonction publique, a exprimé sa gratitude à l’endroit du gouvernement sud-africain pour l’appui financier qu’il a disponibilisé pour cette formation. Le souhait de la ministre est que ce partenariat avec l’Afrique du Sud puisse porter des fruits.


Allocution de son excellence madame le ministre de la fonction publique a l’occasion de la cérémonie de remise des certificats aux agents et cadres de l’administration publique ayant participé à la formation sur la gestion des défis (KHAEDU)

  • Monsieur l’Ambassadeur de la République d’Afrique du Sud en République Démocratique du Congo ;
  • Madame et Monsieur les Secrétaires Généraux de la Fonction Publique ;
  • Monsieur le Directeur Général a.i de l’Ecole Nationale d’Administration ;
  • Mesdames et Messieurs les Membres de mon Cabinet ;
  • Monsieur le Formateur ;
  • Distingués invités en vos titres et qualités respectifs ;
  • Chers participants à la Formation KHAEDU.

Avant toute chose, permettez-moi de rendre grâce à Dieu, créateur du Ciel et de la Terre pour l’opportunité qu’il nous donne de nous retrouver dans ce magnifique Auditorium de l’ENA, temple par excellence de Formation et du renforcement des capacités des Agents de l’Administration Publique.

Les relations fraternelles entre la République d’Afrique du Sud et la République Démocratique du Congo ont toujours été aux beaux fixes. En témoignent, par exemple, les fructueux échanges au plus haut sommet des deux Etats, notamment au travers de la grande Commission mixte RDC-RSA, ainsi que des échanges entre l’Ecole Nationale du Gouvernement de l’Afrique du Sud et l’Ecole Nationale d’Administration de la République Démocratique du Congo.

En effet, un exemple dans le domaine diplomatique révèle que les relations entre nos deux pays ont excellé au point où tout Agent Public de l’Etat, détenteur d’un passeport de service ou d’un passeport diplomatique est exempté du visa d’entrée dans nos deux pays. Une telle résolution permet aux officiels de ces deux pays amis de n’être soumis à aucun empêchement lorsqu’ils doivent rapidement aller rencontrer leurs homologues ou participer à des rencontres d’intérêts mutuels dans le pays hôte.

C’est ici l’occasion de renouveler mes hommages les plus déférents à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO pour sa vision d’une Afrique unie et forte.

Je réitère l’expression de ma très haute considération en la personne de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA, pour son encadrement et son accompagnement sans désemparer qu’il ne cesse d’apporter au Ministère de la Fonction Publique.

En plus, au nombre des preuves de bonnes relations entre nos deux Etats, figure la formation Khaedu à travers laquelle, vingt-cinq Fonctionnaires de l’Etat congolais des différents Ministères se sont lancés, il y a quelques mois dans un atelier de deux semaines, atelier qui visait à apprendre aux participants comment relever des défis et explorer  les moyens d’améliorer la prestation des services au sein d’une Administration Publique à la recherche permanente des résultats.

Le terme «Khaedu» signifie «défi» en langue tshi-venda, une des onze langues nationales de l’Afrique du Sud. Ce projet a été conçu pour former les gestionnaires au moyen de divers processus participatifs et interactifs de renforcement de l’apprentissage afin d’apporter des changements chez les participants dans leurs propres domaines de contrôle opérationnel.

  • Monsieur l’Ambassadeur de la République d’Afrique du Sud en République Démocratique du Congo ;
  • Distingués invités ;
  • Chers Lauréats,

Le projet de réplication du Khaedu dans d’autres pays est né de la volonté des pays africains qui ont trouvé que ce modèle de renforcement des capacités des Hauts Fonctionnaires organisé par l’Afrique du Sud, pourrait être utilisé partout ailleurs dans le continent.

L’ENA RDC nous a fait l’honneur d’envoyer à l’Ecole Nationale du Gouvernement d’Afrique du Sud, la NSG, un de ses  brillants formateurs, en la Personne du Professeur Bavon Mupenda, Superviseur de son Conseil Pédagogique aux fins d’y suivre cette formation. A l’issue de son séjour en Afrique du Sud, ce compatriote est revenu en qualité d’expert et s’est disponibilisé pour la formation des élites de l’Administration Publique, à la grande satisfaction de l’ENA et de la NSG qui suivaient en ligne le déroulement de ladite formation.

C’est un honneur pour moi ce jour, de me rendre compte que cette formation a rendu aux participants un service ineffable. Ils ont été en mesure de comprendre et de nous faire comprendre qu’il est nécessaire de briser la mentalité consistant à «travailler en vase clos» et la remplacer par une nouvelle mentalité consistant à travailler collectivement. L’approche Khaedu permet, aussi de s’assurer que tout ce que font les Agents de l’Etat en RDC devrait surpasser la culture égocentrique.

Khaedu, qui n’était qu’un projet Sud-Africain, a maintenant dépassé les frontières de ce pays, à travers notre continent, et permet désormais d’assurer un renforcement des capacités en matière administrative pour parvenir à une nouvelle Afrique libre de trop d’influence extérieure.

Au nom de mon Ministère et à mon nom propre, je voudrais féliciter les 25 personnes qui ont reçu cette formation de qualité, aboutissement d’une collaboration harmonieuse entre les deux Centres d’excellence des deux Pays Partenaires, j’ai cité la NSG d’Afrique du Sud et l’ENA de la RDC. Alors que la partie congolaise attend de la partie sud-africaine qu’ensemble nos deux écoles signent un Protocole d’Entente, gage des meilleures perspectives, le Ministère de la Fonction Publique continue à espérer que ce partenariat ne cessera de porter des fruits.

Le Ministère de la Fonction Publique de la RDC est honoré par la présence personnelle de Monsieur l’Ambassadeur de l’Afrique du Sud qui  a accepté de se joindre à nous, en nous adressant ses aimables mots.

Il ne me reste plus qu’à souhaiter aux heureux lauréats de changer le monde à la lumière des stratégies Khaedu.

Puisse cette formation vous aider à devenir plus compétitifs dans vos fonctions respectives.

 Je pense particulièrement aux femmes Fonctionnaires qui ont participé à cette importante formation, bien qu’à un taux faible.

Je m’en voudrais si je terminais mon propos sans remercier le Gouvernement Sud-Africain pour l’appui financier qu’il a disponibilisé pour cette formation.

Je souhaite vivement que Khaedu répliqué puisse aller en Provinces et que ses effets soient perceptibles à travers la qualité de services publics que notre pays offre à tous les usagers.

  • Que vivent nos deux pays,
  • Que vive le partenariat entre l’ENA-RDC et la NSG,

Je vous remercie.

Yollande EBONGO BOSONGO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer