Dossier à la UnePolitique

RDC : Le VPM Kankonde clôt le débat, Bahati seul patron de l’AFDC-A

Sénateur, Modeste Bahati Lukwebo a été reconnu président statutaire et autorité morale de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés -AFDC-A- par le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Gilbert Kankonde Malamba. Dans sa correspondance du 12 août 2020, le VPM Kankonde, réagissant à un courrier du président ai de l’AFDC-A, a reconnu cette qualité à Bahati, conformément à l’article 7 de la Loi n°04/002 du 15 mars 2004, laquelle interdit le dédoublement des partis politiques en RD-Congo. Le VPM Kankonde a appelé «toutes les parties concernées au respect» de l’article 7 de ladite Loi et des correspondances du Secrétaire général aux relations avec les partis politiques du 22 juillet 2019 et du 14 octobre 2019.

Dans sa correspondance, le VPM a insisté: «la loi sus-évoquée, dans son esprit et sa lettre, constitue le fondement du fonctionnement de tous les partis politiques dans notre pays et ne doit souffrir d’aucune obstruction dans son application».

Par sa correspondance, Gilbert Kankonde a réagi à la lettre du professeur Mutabunga Rugina Placide, président national ai de l’AFDC-A, relative à la transmission du communiqué officiel de son regroupement du 19 juin 2020. L’objet de ce communiqué a été l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui s’est déclarée incompétente sur le dossier de déchéance des mandats et du dédoublement du regroupement politique AFDC-A.

«La Conférence des présidents du regroupement politique AFDC-A dénonce avec véhémence l’interprétation erronée, la manipulation et l’auto-satisfaction des dissidents qui tordent la vérité dans les médias et les réseaux sociaux pourtant la Cour constitutionnelle n’a pas statué sur le fond du dossier du regroupement politique AFDC-A», avait tonné Remy Musungayi Bampale, signataire de ce communiqué.

Et de marteler: «la Conférence des présidents du regroupement politique AFDC-A laisse la porte ouverte à tous ceux qui veulent revenir à la raison et affirme qu’il n’existe aucune crise de leadership, car la seule autorité légale et légitime reconnue en tant que président national statutaire est et demeure le sénateur professeur Modeste Bahati Lukwebo autour duquel se bâtit l’unité et la cohésion du regroupement politique AFDC-A».

LOI

Articles similaires

Fermer
Fermer