Dossier à la UneNationPolitique

Tshisekedi et Kabila: élégance mutuelle

Le Président a appelé son prédécesseur le 4 juin pour son anniversaire. Ce dernier a réciproqué le 13 juin. L’échange a donné à voir un beau symbole républicain…

Ce sont des signes d’une tempête apaisée. Entre gestion du drame de Goma et contacts avec différents états majors pour diriger les opérations liées à l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri, le Président de la République Félix Tshisekedi a pu trouver une fenêtre le 4 juin dernier pour passer un appel téléphonique à son prédécesseur, le président honoraire Joseph Kabila, à l’occasion de la célébration de ses 50 ans d’âge. Un geste élégant très apprécié dans le camp du PR04.

«Ce 4 juin a été un vrai symbole. C’est dire qu’au-delà des apparences avec la crise FCC-CACH, l’un pense à l’autre. Que le courant passe», a commenté un membre de l’entourage de Joseph Kabila qui a requis l’anonymat. Membre de la jeunesse du PPRD, Adam Chalwe a eu les commentaires suivants sur Twitter: «N’en déplaise aux contempteurs de tous ordres, les deux acteurs de la première alternance civilisée du pouvoir en RDC, les artisans de cette paix à la congolaise montrent une proximité qui fera passer dans certaines chaumières».

Neuf jours après l’appel du couple Tshisekedi, le sénateur à vie Joseph Kabila s’est montré aussi très exemplaire en appelant, à son tour, dimanche le 13 juin, le Président Félix Tshisekedi pour lui présenter ses vœux, alors qu’il a soufflé sur ses 58 bougies depuis Goma. «En séjour de travail dans la ville de Goma, Nord-Kivu, le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a reçu un appel de son prédécesseur, Joseph Kabila Kabange, lui souhaitant un heureux anniversaire, à l’occasion de ses 58 ans d’âge», a-t-on lu dans un message posté dimanche sur le compte Twitter officiel de la Présidence de la République.

La démarche n’est pas non plus passée inaperçue chez les Tshisekedistes. «Le Président Kabila vient aussi de faire preuve d’une parfaite élégance en prenant l’initiative d’appeler le Président Tshisekedi à l’occasion de son anniversaire», a réagi un fidèle de Fatshi.

Apparemment anodins, les gestes de réciprocité posés par les deux personnalités sont la preuve que les hommes peuvent se dépasser. Ils constituent aussi un désaveu pour tous ceux qui, durant ces neuf derniers mois, ont tenté de faire croire que l’un et l’autre n’étaient pas à la hauteur de l’alternance opérée le 24 janvier 2019. Sauf hypocrisie, les appels téléphoniques du 4 et 13 juin parlent d’eux-mêmes, ils ont donné à voir un beau symbole républicain.

AKM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer