Dossier à la UneDossier spécial électionsNation

RDC: Tshisekedi 2 se lance ce samedi au Stade des martyrs

Ce samedi 20 janvier, Félix Tshisekedi va lancer son deuxième mandat qu’il a placé sous le signe de la grandeur pour le rayonnement de la République Démocratique du Congo. Une vingtaine de chefs d’États africains ont confirmé leur présence dans la capitale, Kinshasa. Sont annoncés parmi ces dirigeants africains, le président en exercice de l’Union africaine, le Comorien Azali Assoumani, qui sera accompagné du président de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat.

Une forte délégation des présidents de la Communauté de développement de l’Afrique australe -SADC- sera également au rendez-vous. Avec notamment le Sud-africain Cyril Ramaphosa, le Zimbabwéen Emmerson Mnangagwa, le Zambien Hakainde Hichilema, l’Angolais João Lourenço, le Botswanais Mokgweetsi Masisi ainsi que le Malawite Lazarus Chakwera. Certains chefs d’États de la Communauté d’Afrique de l’Est -EAC- ont eux aussi inscrit dans leurs agendas le rendez-vous de ce samedi à Kinshasa. Notamment le chef de l’État du Soudan du Sud et président en exercice de l’EAC, Salva Kiir, le président kényan William Ruto et son homologue burundais, Évariste Ndayishimiye.

Du côté de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale -CEEAC-, le président de la transition du Gabon, Brice-Clotaire Oligui Nguema, le Centrafricain Faustin-Archange Touadéra, le président de la transition tchadienne Mahamat Idriss Déby Itno, le Congolais Denis Sassou Nguesso et le Bissau-guinéen Umaro Sissoco Embaló ont répondu positivement à l’invitation du président congolais, réélu avec plus de 73% pour un second mandat.

Le président togolais Faure Essozimna Gnassingbé, qui entretient de bonnes relations avec Félix Tshisekedi, va également effectuer le déplacement de Kinshasa. En 2019, seul Uhuru Kenyatta, alors président du Kenya, avait participé à la cérémonie d’investiture de Félix Tshisekedi.

Avec confrères

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page