Dossier à la UnePolitique

S’il rentre à Kinshasa, Moïse Katumbi «sait ce qui l’attend», réplique Lambert Mende

L’opposant RD-congolais Moïse Katumbi a annoncé qu’il va rentrer à Kinshasa pour enterrer le corps d’Étienne Tshisekedi. «Je vais renter avec la dépouille à Kinshasa», a déclaré l’exgouverneur du Katanga à son arrivée le jeudi à la basilique de Koekelberg en Belgique où une messe de requiem était organisée en mémoire du leader de l’UDPS. À Kinshasa, on n’entend pas non plus lui dérouler un tapis rouge. «Il sait ce qui l’attend», a prévenu le porte-parole du gouvernement. Joint par CAS-info, Lambert Mende explique que Moïse Katumbi n’est pas un condamné à l’exil. «Il n’est que condamné à de la prison, il peut rentrer et ça sera une bonne chose pour la justice», a-t-il souligné. En ironisant: «s’il revient, la justice fera de lui ce qu’elle souhaite faire. Peut-être qu’il a choisi d’en finir avec cette fuite qui n’en finit plus». Condamné à 3 ans de prison dans une affaire de spoliation immobilière, Moïse Katumbi vit en exil depuis juin 2016. Mais depuis, plusieurs rebondissements dans cette affaire, notamment, les révélations de la juge Ramazani, ont fragilisé le dossier. Ce qui n’a pas, pour autant, permis au candidat du G7 à la présidentielle de rentrer au pays. En juillet 2016, lors du retour triomphal d’Étienne Tshisekedi dans la capitale, Moïse Katumbi avait tenté, en vain d’atterrir à Kinshasa. Rien n’est sûr que cette fois-ci le gouvernement laissera faire.
cas-info.ca

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer