Dossier à la UneDossier spécial électionsNation

RDC : Les 13 arrachent un protocole d’accord avec la Société civile

La Société civile s’engage à œuvrer à l’élargissement du champ du consensus national aussi bien sur les questions de gouvernance que de la paix.

Les 13 personnalités engagées dans la voie de la recherche d’un consensus sur les réformes électorales en RD-Congo viennent de conclure un protocole d’accord avec le cadre de concertation nationale de la Société civile. Selon un communiqué final sanctionnant les consultations qui ont eu lieu mardi 11 août à Kinshasa, les deux parties se sont accordées sur un certain nombre de constantes, notamment la nécessité d’œuvrer ensemble en faveur d’un consensus visant la mise en train de réformes électorales majeures devant conduire à la restructuration de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, la révision de la loi électorale ainsi que de certaines dispositions constitutionnelles relatives aux élections.

La décision de renforcer la communication est aussi arrêtée en vue de permettre aux communautés de bien cerner la démarche du groupe de 13 personnalités qui ne visent pas l’accès au pouvoir par un dialogue. Par ailleurs, les 13 personnalités réitèrent leur engagement à poursuivre la vulgarisation de leur appel du 11 juillet dernier en faveur d’un consensus national autour des questions électorales.

Pour sa part, en tant que population organisée à la base, la Société civile s’engage à œuvrer à l’élargissement du champ du consensus national aussi bien sur les questions de gouvernance que de la paix. Elle va également alimenter, par les éléments issus de ces consultations internes -jeunesse, femmes, confessions religieuses, syndicats et corporations- les projets des lois visant la réforme électorale.

Les deux parties ont enfin convenu d’organiser une réunion technique d’ici peu, à l’issue de laquelle une feuille de route commune devra être définie en vue d’un agenda citoyen commun pour les reformes électorales et une gouvernance participative en faveur du peuple RD-congolais. Face aux différents problèmes auxquels fait face la RD-Congo, 13 compatriotes courageux se sont donnés cette vocation de montrer la voie de sortie de crises, estimant que certaines causes devaient conduire les uns et les autres à se transcender, anticiper et sortir des clivages politiques et idéologiques. Les députés nationaux Delly Sesanga, Claudel-André Lubaya, Henri-Thomas Lokondo, Patrick Muyaya… auxquels s’ajoutent d’autres personnalités politiques comme l’ancien vice-Premier ministre en charge du Budget, Daniel Mukoko Samba, appellent, depuis le 11 juillet, à la mise en place d’un consensus national pour sortir de la crise créée par la désignation contestée de Ronsard Malonda à la présidence de la Commission électorale nationale indépendante -CENI. «Exhortons l’ensemble des dirigeants politiques et toutes les forces vives de la Nation à rechercher le consensus sur le processus électoral, dans le cadre d’un forum strictement limité au processus électoral en vue de baliser la voie à un processus électoral transparent et apaisé à l’horizon 2023», ont-ils écrit dans leur déclaration du 11 juillet 2020. Les concernés ne cessent d’insister sur le fait que le dialogue sur les réformes électorales tant recherché ne vise pas le partage des postes au sein des institutions.  

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Fermer
Fermer