Dossier à la UneEcofinNation

RDC: L’effet Trafigo se fait sentir à Kasumbalesa, la DGDA modernise le poste frontalier sur fonds propres

En séjour dans le grand Katanga, le Président Félix-Antoine Tshisekedi a inauguré, mardi 3 octobre, le nouveau poste frontalier de la Direction générale des douanes et accises (DGDA) à Kasumbalesa, dans le Haut-Katanga.

Maître d’ouvrage, la DGDA s’est réjouie de l’inauguration de ce nouveau «bijou» qui va faciliter «la célérité dans le traitement des dossiers douaniers et une accélération de la vitesse de rotation de véhicules».

Bernard Kabese, son Directeur général, a salué le rôle de Trafigo dans le cheminement du processus totalement financé avec des «capitaux propres».

Trafigo SARL, société de droit congolais dirigée par Magalie Kayitesa Raway, a en effet apporté son expertise à la DGDA dans la mobilisation des recettes. Ce, en mettant sur pied des mécanismes fiables et sécurisés qui ont permis au douanier de l’Etat de réaliser des recettes records à Kasumbalesa.

«Nous avions le privilège d’accompagner la DGDA dans ce grand challenge, celui de moderniser les postes frontaliers. Actuellement, 100% des usagers de la frontière de Kasumbalesa utilisent le dispositif électronique pour s’acquitter des frais de passage. La DGDA reçoit, en temps réel, au travers de la plateforme SYDONIA, les paiements des passages transfrontaliers», a expliqué Magalie Kayitesa au cours de la cérémonie d’inauguration.

Pour ce projet, Trafigo SARL a mis à profit sa crédibilité auprès des banques locales en vue d’obtenir un préfinancement. Le prêt a totalement été remboursé à ce jour, grâce au savoir-faire de la firme congolaise, de sa manager et de son «dispositif anti-coulage». Dès la première année d’implémentation, les recettes de la DGDA avaient fait un bond de plus de 700%.

Ce «miracle» a été rendu possible avec la bonne canalisation des recettes en vue de «répondre aux défis de cette frontière de la RD-Congo et de toute l’Afrique australe». Objectif ultime: faciliter et fluidifier les échanges transfrontaliers et impulser le développement.

Le dispositif anti-coulage de Trafigo est un logiciel performant de traçabilité et de récolte des différentes taxes et redevances annexes imposées aux usagers. Il s’agit également des procédures transparentes intégrées au système bancaire ainsi que d’une politique de gestion axée sur l’éthique et la formation des ressources humaines.

Fière de son œuvre, Magalie Kayitesa a rappelé au Chef de l’Etat ses engagements de «promouvoir l’entrepreneuriat féminin» alors qu’il avait «encouragé» la manager de Trafigo, lors d’un de ses précédents voyages dans la région, à «poursuivre ses efforts et à donner des résultats concrets». Chose promise, chose due.

Avec cette prouesse, Trafigo s’érige, selon des analystes, comme un «véritable cas d’école de lutte contre le coulage des recettes dans les opérations douanières dans la sous-région».

Constitué d’un bâtiment moderne de 2.600 mètres, le nouveau poste frontalier de la DGDA à Kasumbalesa, est doté de tous les matériels opérationnels nécessaires à un poste douanier.

En plus des infrastructures douanières, le nouveau poste frontalier possède une route de contournement de 8 kilomètres, entièrement construite en béton armé.

Le poste de Kasumbalesa rénové dispose également d’un couloir transfrontalier, des entrepôts sous-douane, de deux parkings import – export de plus de 250.000 mètres capables d’accueillir 1.500 camions ainsi que des logements pour douaniers.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page