Dossier à la UneNationPolitique

RDC : Fatshi enferme ses ministres à Kempisky pour sa vision

Le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pense avoir la volonté de bouger les lignes. Après le divorce d’avec le FCC, il a cru allier à sa volonté une nouvelle majorité. Dans un pays comme la République Démocratique du Congo, avec un gouvernement composé des hommes venus de divers camps politiques, cette volonté, si bonne soit-elle, et cette nouvelle majorité ne suffisent pas. Il faut une vision claire, un schéma tout tracé, une équipe homogène, soudée et solidaire, répondant aux ordres d’un seul chef. C’est ce que veut Félix Tshisekedi après avoir accompli la moitié de son mandat.

C’est pour cette raison que lui et lui seul qui entend solliciter les suffrages du peuple en 2023 a fait convoquer, par son Premier ministre Sama Lukonde, le séminaire du gouvernement. Pendant 3 jours, il va enfermer ses ministres pour leur insuffler son âme, leur communiquer sa vision. C’est aussi pour ce motif qu’il a personnellement donné le go des travaux, jeudi 22 juillet 2021 au Fleuve Congo Hôtel, et donné les orientations, les directives.

«Créer une dynamique de changement par la culture de l’excellence et la gestion axée sur les résultats», tel est le thème principal de cet important atelier ouvert en présence du Premier ministre, Sama Lukonde, et des membres de l’Exécutif national. Ces derniers vont, pendant trois jours de suite, soit du 22 au 24 juillet, chercher à s’imprégner de la vision du Président de la République et l’intérioriser en vue d’imprimer une dynamique de changement par la culture de l’excellence pour plus d’efficacité dans l’action. «Il s’agit de créer la cohésion nécessaire dans la réalisation des objectifs du programme d’action du gouvernement», a indiqué en liminaire le Secrétaire général du gouvernement, lors de lancement des travaux de ce séminaire.

Concrétiser la vision du Chef de l’Etat

Dans son discours d’ouverture et d’orientation, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a, d’emblée, rappelé le contexte ayant prévalu à l’investiture du gouvernement avec, à la clé, son discours prononcé le 6 décembre 2020 à l’issue des consultations nationales. «Un consensus s’y était largement dégagé sur la nécessité d’entrer en guerre contre toutes les dérives et pratiques malveillantes qui hypothèquent tout espoir de construire un Congo plus beau qu’avant», a indiqué le Président de la République.

Et d’ajouter: «ces consultations ont eu le mérite de démontrer qu’une grande majorité de RD-Congolais et RD-Congolaises étaient prêts à transcender les querelles partisanes qui minent l’espace public afin de constituer un bloc suffisamment compact susceptible de mener, sous son leadership, une guerre sans merci contre les antivaleurs qui plombent le développement de la nation».

Le Président de la République a martelé sur la nécessité, pour ce gouvernement, investi par une très large majorité de députés, de concrétiser sa vision à travers les différents piliers déclinés par le Premier ministre lors de son investiture dont l’urgence de pacifier les régions de l’Est et de faire reculer significativement la pauvreté. Le Garant de la nation a également exhorté les membres du gouvernement à privilégier la solidarité gouvernementale et, surtout, à se soumettre aux directives ainsi qu’au leadership du Premier ministre et chef du gouvernement.

Ne pas satisfaire les caprices des Autorités morales des partis politiques

«Du moment où vous avez pleinement conscience de votre participation au gouvernement de l’Union sacrée, il est attendu de chacun de vous d’éviter des prises de position partisanes qui viendront nuire à l’idéal du ‘’peuple d’abord’’», a-t-il insisté. Et de renchérir: «il n’y a pas de place pour satisfaire les caprices de quelques Autorité morales que ce soit, ni pour vous conformer à la logique de vos partis».

Pour le Président Félix-Antoine Tshisekedi, un seul leitmotiv est censé animer les membres du gouvernement, celui de faire tout ce qui est possible pour améliorer les conditions sociales de la population. En terme de gouvernance publique, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a soutenu que ce séminaire gouvernemental sera aussi l’opportunité d’affirmer l’importance de l’évaluation des actions prises pour s’assurer de leur mise en application effective et de leur impact potentiel sur les populations.

«En cela, le Conseil présidentiel d’éveil stratégique créé au sein de mon cabinet et destiné à assurer le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre de mes engagements, sera d’un apport significatif», a-t-il rassuré. Tout en se disant confiant pour la réussite de ce forum, le Président de la République a exhorté les différents experts invités à ce séminaire à ne pas dispenser des enseignements académiques, mais plutôt, à chercher à susciter des échanges et des discussions mutuellement instructifs pour tous les participants.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page