Dossier à la UnePolitique

Moise Katumbi: le mandat de comparution pose problème

Le mandat de comparution visant Moise Katumbi, invité à se présenter samedi devant la justice pour être entendu sur le présumé recrutement de mercenaires lui reproché, poserait problème. A en croire La Libre Belgique, ce mandat aurait été signé « par l’avocat général du Parquet de Kinshasa suite aux instructions laissées par le ministre de la Justice avant son embarquement pour Uccle », en Belgique. Voici que Katumbi n’est plus gouverneurs et ne bénéficie plus du privilège de juridiction. Il dépend désormais, comme tout citoyen lambda domicilié comme lui à Lubumbashi, du Parquet du chef-lieu du Haut-Katanga. C’est donc le parquet près la Cour d’appel de Lubumbashi qui aurait dû émettre ce document, se convainc le journal belge. « Logique », assure un avocat kinois joint au téléphone samedi par AfricaNews. « C’est soit le Procureur près le Tribunal de grande instance de Lubumbashi, soit le Procureur de la République près la Cour d’appel de Lubumbashi, qui sont habilités à émettre un mandat de comparution dans ce cas et le Parquet général de la République ne joue que le rôle de superviseur », explique l’avocat.
Natine K.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer