Dossier à la UneNationSociété

Mis en service de 9 stations solaires d’eau potable à N’Sele et Maluku: Stever Construct à l’œuvre, François Rubota séduit

Plusieurs quartiers et villages des communes de Maluku et N’sele ont vibré au rythme de la mise en service de ces points d’eau. Au quartier DAIPN, la population était émue d’assister de pouvoir de nouveau consommer de l’eau potable, 25 ans après…

Le groupe Stever Construct a remis à l’Etat RD-congolais, à travers le ministre d’Etat en charge du développement rural, François Rubota, 9 stations solaires d’eau potable. C’était le samedi 17 septembre, dans les communes de N’sele et Maluku, dans la partie Est de Kinshasa. Ces œuvres sociales d’utilité publique s’inscrivent clairement dans la politique du Président Félix-Antoine Tshisekedi, celle de mettre le peuple en position de priorité.

A terme, ce projet va s’étendre sur 1.000 villages. Maitre d’œuvre, le groupe Stever Construct, en tant que partenaire du gouvernement, espère ainsi contribuer à l’amélioration sensible des conditions de vie des populations. Dotées des réservoirs dernier cri, ces stations d’eau peuvent atteindre 1.000 mètres cubes de provision. Elles présentent également l’avantage d’être autonome, fonctionnant grâce à l’énergie solaire. Elles sont exemptées des difficultés courantes de rareté d’électricité ou encore de carburant.

«Les cinq conditions primordiales pour un bon fonctionnement d’une distribution d’eau ont été respectées: le pompage solaire, le traitement, le stockage, la distribution saine et la gestion à distance», a rassuré Raoul Antoine, Directeur général de Sotrad Water, entreprise assurant la réalisation technique de ces stations. Grâce à cette technologie et à l’expertise avérée du groupe Stever Construct, les populations de cette partie de Kinshasa peuvent désormais consommer une eau réellement saine et ce, sans interruption.

Des populations soulagées

Tout a commencé au quartier DAIPN, dans la commune de la N’sele. Là, la joie de la population de ce domaine était perceptible. Privée d’eau potable depuis 1997, les habitants de DAIPN se sont délectés de cette denrée de qualité après plus d’un demi-siècle. De quoi réjouir une population délaissée. «Nous étions en grande difficulté pour nous procurer de l’eau potable. Ces stations vont venir nous soulager», a reconnu une habitante du coin. A DAIPN, la mise en service de cette station d’eau potable sonne le glas des maladies hydriques devenues endémiques dans le quartier. Après cette étape, la cohorte conduite par le ministre d’Etat, François Rubota, assisté du CEO de Stever Construct, Mike Kasenga, a visité les autres sites, notamment Mbenzale, Lokali et Kinkole Lagos, dans la commune de la N’sele, mais aussi Kimpoko 1 et 2 à Maluku pour ne citer que ces quartiers.

Pour Mike Kasenga, CEO de Stever Construct, la remise officielle de ces stations d’eau potable est un signal fort: son consortium reste engagé à accompagner la volonté du gouvernement, à travers le ministre d’État en charge du développement rural, à rendre l’eau potable accessible sur toute l’étendue du pays. Heureuses, les populations, soulagées, ont laissé exploser leur joie à travers des chants en l’honneur du Président de la République et de son ministre d’Etat, souhaitant au passage longue au mariage Stever-gouvernement RD-congolais. «Pareilles initiatives doivent se multiplier. Bon vent à ce partenariat», s’est exclamé une maman à Maluku.

Satisfait, le ministre d’État en charge du Développement rural s’est montré très enthousiaste quant à la suite du projet. Il a invité les populations à en faire bon usage. A l’en croire, ces stations d’eau potable sont la matérialisation de la vision du Chef de l’Etat de voir les territoires se développer à la base. Le timing choisi n’est pas anodin alors que le lancement du Programme du développement à la base des 145 territoires est imminent.

Dandjes LUYILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page