Dossier à la UnePolitique

La rue parle à Mbuji-Mayi : Ngokas mobilise

Ngokas

Manifestation pro-Dialogue massive dans la ville diamantifère à l’appel du Commissaire spécial du gouvernement au Kasaï-Oriental

Mbuji-Mayi, chef lieu de la province du Kasaï-Oriental a vu marcher,  jeudi avant-midi, une large foule des Est-Kasaiens, mobilisés par le commissaire spécial du gouvernement Alphonse Ngoyi Kasanji et ses deux adjoints,  pour dire «oui» au Dialogue national inclusif qui permettrait à la RD-Congo d’organiser des élections apaisées et éviter les violences consécutives à la crise politique. 
 
Jeudi, en réaction spontanée à l’appel du commissaire spécial du gouvernement au Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji, la foule est partie de 5 communes –Bipemba, Dibindi, Diulu, Kanshi et Muya- de  la ville de Mbuji-Mayi,  échantillon, on ne peut plus, représentatif de la population du Kasaï-Oriental, avant de se rassembler devant la mairie, boulevard Laurent-Désiré Kabila, où elle a massivement scandé des «Oui» au Dialogue national inclusif convoqué par le Président Joseph Kabila, ou encore «Pour le Dialogue et les élections apaisées».
Une démonstration de force. Un raz de marée. La pluie qui s’abat ces derniers jours sur la ville diamantifère et menaçait encore jeudi dans la matinée, n’a pas pu freiner l’ardeur des manifestants débordant de toutes parts l’esplanade de la mairie et le boulevard Laurent-Désiré Kabila. Une marée humaine de tous âges, tous milieux, tous sexes et toutes sensibilités a défilé dans les rues et délivré des messages de soutien à Kabila.
Dans la manifestation, les slogans phares étaient Oui au Dialogue, «On veut aller à des élections apaisées»… et «Non aux élections budgétivores et susceptibles de déboucher sur les violences», le message de la marche étant de supporter la tenue d’un forum «exclusivement congolais, pour des solutions congolaises aux problèmes congolais avec l’accompagnement de la Communauté internationale».
Mais l’ampleur de la mobilisation marquait à l’évidence autre chose aussi, sans nul doute: la communion entre la direction de la province et la population,  puis l’adhésion forte à l’initiative du Président Joseph Kabila de convoquer le dialogue et la confiance dans sa proposition de se mettre autour d’une table dans une logique préventive et de réforme,  conformément à l’Accord-cadre d’Addis-Abeba et au terme d’une longue consultation qui a impliqué, des mois entiers, toutes les couches sociales et politiques du pays. En témoignent les messages lus jeudi par les représentants des jeunes, des femmes, des opérateurs économiques et des partis politiques, tous favorables à la démarche du Président de la République.
Dans une province réputée bastion de l’Opposition, la réponse apportée par la population Est-Kasaienne à la tenue du dialogue est à la fois magistrale et explicite: le leitmotiv du moment c’est la palabre entre RD-Congolais. Ainsi, Ngoyi Kasanji a senti le coup en décrétant cette mobilisation populaire et en soutenant l’idée, incontestablement naturelle, que la démocratie, c’est avant tout la parole rendue au peuple. «Merci d’avoir répondu massivement et sans préalable. Vous venez de démontrer qu’au delà des clichés, le Kasaï-Oriental répond spontanément à l’appel du Président de la République Joseph Kabila Kabange», a lancé Ngokas, fier d’avoir gagné le pari de mobiliser ses administrés pour le dialogue.
AKM
Depuis Mbuji-Mayi

Articles similaires

Fermer
Fermer