Dossier à la UneEcofinNationSociété

Kinshasa: le site ZES de Maluku confié à la firme STRATEGOS

Le site de la Zone économique spéciale pilote -ZES- de la commune urbano-rurale de Maluku à Kinshasa est confiée à Strategos Group, l’aménageur recruté par la Banque mondiale. C’était mercredi 04 novembre, à la faveur d’une grande cérémonie présidée par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, en présence du ministre de l’Industrie, Julien Paluku, et du représentant du gouverneur de la ville de Kinshasa, le ministre provincial de l’Intérieur et sécurité, Sam Leka.

Parmi les moments forts de cette cérémonie, figurent la signature du procès-verbal de remise du site entre le chargé de mission de l’agence des ZES et le représentant de la firme Strategos d’une part, et d’autre part, la remise du contrat d’aménagement et du PV de remise officielle du site au représentant de cette firme par le Premier ministre Ilunga Ilunkamba. En clair, le gouvernement RD-congolais attend de la firme Strategos, l’aménagement de la zone économique pilote au moyen de la mise en place des infrastructures et de la fourniture des équipements ainsi que l’exploitation et la gestion avec une note de promotion de la ZES et la commercialisation de droit d’occupation de différents terrains aménagés auprès des opérateurs économiques. Représentant le gouverneur de la ville de Kinshasa empêché, le ministre provincial de l’Intérieur et sécurité, Sam Leka s’est réjoui de la mise en œuvre de ce projet pilote qui vise l’industrialisation de la ville de Kinshasa.

Il a rappelé la belle époque où Kinshasa faisait la fierté de la RD-Congo avec des industries de tous genres implantées principalement dans la commune de Limete. Au cours de son mot de circonstance, le ministre provincial Leka a également évoqué le souvenir de l’usine de montage des véhicules General motors dont les vestiges ont fait naître le marché de la liberté à Masina. «Tout ce prestige perdu à cause des pillages successifs et de l’instabilité politique», a-t-il déploré avant de s’interroger si la jeunesse d’aujourd’hui pourrait s’imaginer que Kinshasa qui vit en grande partie de l’importation, constituait un fleuron industriel.

«Le pays importe tout alors qu’il est doté d’immenses potentialités notamment avec 80 mille hectares de terres arables», a-t-il regretté. Pour l’émissaire de Gentiny Ngobila, l’opérationnalisation de la Zonne économique spéciale marque une étape décisive pour la relance des activités économiques de la ville de Kinshasa avec cinq milles emplois directs à créer. Au nom du premier citoyen de la ville de Kinshasa, le ministre provincial Sam Leka a remercié le ministre national de l’Industrie, Julien Paluku, pour le choix de Kinshasa pour cette expérience pilote. Aux populations de Maluku, Sam Leka a sollicité leur soutien pour l’aboutissement heureux de ce processus d’industrialisation de la ville et qui profite aussi à ce coin de la capitale.

Avec ses 885 hectares, ses 6500 mètres de clôture, la Zone économique spéciale va, dans les tout prochains jours, connaître une autre cérémonie. Il s’agit de la pose de la première pierre par le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi pour le début de la construction des infrastructures. C’est dans cette optique que le ministre de l’Industrie, Julien Paluku, a lancé un appel aux entreprises locales pour leur implication dans ce projet qui a bénéficié de l’appui de plusieurs partenaires, notamment la Banque mondiale en termes d’assistance technique et financière, le COPIREP, la CFEF, le Projet de développement des pôles de croissance et le FPI.

A en croire Julien Paluku, l’opérationnalisation de cette zone économique spéciale rentre dans la ligne droite du pilier 7 du programme d’action du gouvernement Ilunkamba, relative à la diversification de l’économie et la création des conditions d’une croissance inclusive.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer