Dossier à la UneSociété

RDC : FPI remet ponts, forages d’eau et tronçon routier au Kwango et Kwilu

Un véritable bond et non de moindre. C’est celui que le Fonds de promotion de l’industrie -FPI- vient de réaliser dans les provinces du Kwango et Kwilu où il a remis définitivement des ponts, des forages d’eau et un tronçon routier réhabilité aux populations de deux provinces. Avec cette remise, le FPI a marqué les grands pas à travers ces actions qu’il a financées dans le cadre du Programme prioritaire du Chef de l’Etat sur la lutte contre la pauvreté. Ces grands projets réalisés par le FPI vont contribuer au développement des provinces du Kwango et Kwilu caractérisées par la pénurie d’eau potable et par la vétusté d’infrastructures. Si dans la ville de Kikwit au Kwilu, c’est le maire adjoint Jean Claude Mungala qui a réceptionné les ouvrages réalisés, au Kwango, ce sont plutôt l’administrateur du territoire de Kenge et le conseiller en charge des infrastructures du gouverneur de province qui étaient à la charge.

Kwango : Kolokoso et Pelende-Nord/Kobo honorés 

Dans le cadre du Programme prioritaire du Chef de l’Etat sur la lutte contre la pauvreté, le FPI a assuré le financement de certains ouvrages d’utilité publique, la réhabilitation et la construction des ponts dans la province du Kwango, la construction des forages d’eau dans les deux provinces précitées et la réhabilitation d’un tronçon routier sur la nationale Bif.RN1 au PK 316-Kolokoso, dans le secteur de Kolokoso au Kwango. Ces ouvrages construits et réhabilités complètement ont été définitivement remis aux populations du Kwango et du Kwilu. Long de 45 Km avec une largeur de 6 m, cet axe routier longtemps resté dans un état de délabrement très avancé, a été réhabilité par le «Groupe d’amis Constructeurs et Environnementalistes -GRÂCE-» par la méthode à haute intensité de la main d’œuvre -HIMO- avec le financement du FPI. Avant la réhabilitation de cette route, les véhicules faisaient pratiquement deux jours entre PK 316 et Kolokoso pour une distance de 45 Km. La remise en état de ce tronçon routier, va faciliter les échanges commerciaux entre les riverains. Notamment l’évacuation des produits agricoles et favoriser le développement des villages de ce coin de la province du Kwango. Avec l’accès facile des moyens des transports, les populations pourront produire non pas seulement pour l’autoconsommation mais aussi pour des raisons commerciales.

Toujours dans le Kwango, un autre financement a été accordé à l’ONGD BECC pour la construction des ponts dans les secteurs de Pelende-Nord/Kobo et de Kolokoso. Au total cinq ponts et deux dalots ont été construits et remis définitivement aux autorités coutumières. Ces ouvrages d’art d’une capacité de 32 tonnes chacun vont permettre de relier le secteur de Kolokoso à la ville de Bandundu, chef-lieu de la province du Kwilu en passant par le territoire de Bagata de la même province.

Le conseiller du Gouverneur de Kwango chargé des infrastructures, Zéphyrin Mbangala, qui a inauguré les ponts jetés sur la rivière lwanyi, a remercié le FPI pour avoir pensé à cette partie du pays. Cependant, il a émis le vœu de voir les autres routes de desserte agricoles être réhabilitées. «Un pont sans route est un gâchis», a-t-il souligné.

L’eau jaillit à Kikwit et Kenge

Pour faire face à la pénurie d’eau dans les provinces du Kwango et Kwilu, l’ONGD Association pour la conservation de la nature, le développement et l’encadrement des jeunes désœuvrés -ACODEJ- a bénéficié d’un financement du FPI pour les forages des puits d’eau et des mini réseaux de distribution d’eau potable dans les villes de Kenge et de Kikwit. Grâce à cet accompagnement financier du FPI, les populations de ces deux villes ont désormais l’accès à l’eau potable. Il y a lieu de noter que la remise provisoire de ces ouvrages avait déjà eu lieu au mois de février de cette année dans la ville de Kikwit où 5 forages sont localisables dans les quartiers Ndunga, Kikwit 4, Suka Ntima et Kanzombi. Le 5ème forage est celui qui se trouve dans le village de Kipatakatika dans l’enceinte de l’hôpital CBCO dans le territoire de Masi-Manimba.

En fait, chaque forage est doté des 3 bornes fontaines avec 2 robinets installés chacun à une distance de 750 m à partir du lieu où est situé le forage. L’eau qui y coule est certifiée potable par le Service national d’hydraulique rural -SNHR. Le maire adjoint de la ville de Kikwit, Jean Claude Mungala, qui a réceptionné définitivement ces ouvrages a remercié le FPI pour son financement. Il a reconnu que le soulagement de sa population et la prise en compte de difficultés liées à l’électricité en installant des groupes électrogènes est un motif de joie des Kikwitois. «Le choix n’était pas hasardeux. En réalité, la ville de Kikwit a un très sérieux problème d’approvisionnement en eau potable or l’eau c’est la vie», a-t-il renchéri. Tout en exhortant la population à bien préserver ces ouvrages, il a promis de sanctionner sévèrement tout acte de vandalisme. 

Au Kwango, les 10 forages d’eau financés entièrement par le FPI sont désormais installés dans les sites bien perceptibles à savoir: Procure, Hôpital général de référence de Kenge, cité de Kenge, Assemblée provinciale, camp Sas, Évêché, Mangangu, Pehekeye et Petit séminaire de Katende.

Il y a lieu de signaler que dans le cadre du Programme d’urgence de 100 premiers jours du Chef de l’Etat, le FPI a construit plusieurs forages des puits d’eau potable dans d’autres provinces du pays. Des forages qui sont aujourd’hui opérationnels et qui contribuent efficacement à l’amélioration de la desserte en eau potable au pays. Avec les remises définitives de ces ouvrages, à savoir les 14 forages et mini réseaux de distribution d’eau, les 7 ponts et le tronçon routier de 45 km en terre, le FPI a contribué tant soit peu à l’amélioration des conditions de vie des populations des provinces du Kwango et du Kwilu. Il revient maintenant aux bénéficiaires d’en faire bon usage.

DK

Articles similaires

Fermer
Fermer