Dossier à la UneEcofinSociété

Feuilleton BIAC: nouvel épisode

Une correspondance du gouverneur Deogratias Mutombo datée du 8 avril demande au conseil d’administration de la BIAC de céder une partie de son portefeuille sain à Ecobank, TMB et Sofibanque. L’opération devrait lui permettre de récolter USD 23 millions
Alors que la Banque internationale pour l’Afrique au Congo -BIAC-, l’une des quatre premières banques de la RD-Congo, est confrontée à un problème de liquidités, la Banque Centrale du Congo -BCC- a fait des recommandations pour remettre cet établissement à flot, rapporte Jeune Afrique.
Dans une correspondance datée du 8 avril, outre l’annonce de la réouverture d’un refinancement de CDF 40 milliards -environ 37 millions d’euros-, Deogratias Mutombo, le gouverneur, a demandé à Charles Sanlaville, le président du conseil d’administration de la BIAC, de céder une partie de son portefeuille sain à d’autres banques de la place.
L’opération devrait lui permettre de récolter quelque USD 23 millions -environ 20 millions d’euros. Les acquéreurs? Ecobank -USD 9 millions-, Trust Merchant Bank -USD 10 millions- et Sofibanque -USD 4 millions. Un remède partiel, un nouvel épisode dans le feuilleton BIAC certes mais le montant escompté ne représente rien face à l’ensemble de l’épargne évaluée à environ USD 500 millions.
Par ailleurs, la BCC a notifié à la BIAC d’user de toutes les voies de droit possibles pour recouvrer les créances en souffrance, dont celles sur l’État -estimées à USD 26 millions.
Du côté de la direction de la BIAC, on regrette que le refinancement de la BCC n’arrive qu’au compte-gouttes et on assure que des discussions sont très avancées avec un repreneur et qu’une annonce pourrait être faite d’ici à début mai.
Avec Jeune Afrique

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer